Actu

Africajarc : quatre jours pour vivre le meilleur de l'Afrique

Le 21 juillet à 06h00 par Philippe Henry

Samedi, sur la grande scène, le chanteur Corneille sera devant le public attendu nombreux par les organisateurs. Chaque année, près de 20.000 festivaliers se rendent à Cajarc.
Samedi, sur la grande scène, le chanteur Corneille sera devant le public attendu nombreux par les organisateurs. Chaque année, près de 20.000 festivaliers se rendent à Cajarc. (Archives CP)

De la musique, de la littérature, du cinéma et des arts plastiques. Depuis 16 ans, Africajarc lance un pont pour relier les deux continents - Europe et Afrique - et propose à Cajarc, du 24 au 27 juillet prochains, un concentré de culture africaine, traditionnelle mais aussi actuelle.
Africajarc se fait aussi le porte-voix des penseurs, des auteurs, des cinéastes et des intellectuels dont le continent foisonne. Des débats qui ont d’autant plus d’échos que ce sont près de 20.000 festivaliers qui se rendent à Cajarc durant quatre jours. Jusqu’à 6.000 spectateurs assistent au concert chaque soir.

Musique et artisanat...

Samedi prochain, sur la grande scène, Corneille, qui puise son inspiration de ses racines africaines chantera aux côtés de Black Bazar, qui place leur musique sous le signe de la rumba congolaise, et de Jupiter & Okwess International, l’un des groupes les plus prometteurs du Congo RD.
Mais Africajarc c’est bien plus qu’une scène: c’est aussi un village où s’installent dans les rues les artisans, les troupes de théâtre, où prennent place les déambulations rythmées qui permettent aux spectateurs de s’imprégner de l’ambiance du festival. Dans un même temps, ceux qui se rendent à Africajarc peuvent à leur tour se plonger dans la musique africaine en participant à des stages de percussions et de danses du continent noir.

...Mais aussi cinéma

Durant ces quatre jours, les amoureux du septième art pourront assister à de nombreuses projections de films de réalisateurs africains. Cette année, le festival rend hommage au cinéaste d’origine mauritanienne Abderrahmane Sissako et à son film Bamako, projeté à Cannes en sélection officielle, hors compétition. De nombreux documentaires seront à l’affiche: du Congo, à la vie d’Albert Camus en passant par les peintres de l’Afrique de l’ouest.
Mais Africajarc ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans la littérature. Plusieurs écrivains de renom seront ainsi présents. C’est donc à travers tous ces prismes, que s’exprimeront la force et la vitalité culturelle de ce continent.

Le programme complet sur www.africajarc.com