Actu

Grosse inquiétude chez les apiculteurs

Le 07 août à 14h46 par Philippe Routhe | Mis à jour le 13 août

Faute de soleil, la récolte de miel a été très mauvaise en Aveyron.
Faute de soleil, la récolte de miel a été très mauvaise en Aveyron. (Repro CP)

Pour les apiculteurs et leurs abeilles, cet été pluvieux est tout simplement catastrophique. Déjà mal en point en raison de quelques problèmes dont ceux provoqués par les pollutions, les ruchers sont désormais mis à rude épreuve en raison des pluies incessantes.

"Pour nous, entre le 15 juin et le 15 juillet, c’est la récolte la plus importante de la saison en terme de volumes. Et compte tenu du temps qu’il a fait, cette année, il n’y aura quasiment pas de bonnes récoltes", explique Jérôme Lescure, président des apiculteurs de l’Aveyron. La situation est telle que l’heure est même venue pour lui et ses camarades de se poser la question d’alerter les pouvoirs publics sur leur situation, à l’instar de leurs collègues de Lozère qui ont déjà tiré la sonnette d’alarme.

"On espérait une récolte tardive, mais là, je ne vois pas la situation s’améliorer. Il faudrait au moins quinze jours consécutifs de beau temps pour que cela aille mieux..." Ce qui n’est pas dans les prévisions de Météo France pour les jours à venir. "Certes, c’est verdoyant, mais les abeilles n’ont pas le loisir d’aller butiner. Et dans les ruches, les nectars sont rincés à la moindre pluie..."

À cet été pluvieux, il faut aussi ajouter une hausse significative du prix du miel chez les négociants, d’environ 30%. Ce qui n’est pas de nature à rassurer l’apiculteur de Lavernhe, près de Sévérac. "On se prépare à une mauvaise récolte alors qu’il faut faire face à une pénurie générale de miel français", fait-il ainsi remarquer.