Culture et Loisirs

Quand apprendre la musique est un jeu d'enfant

Le 27 décembre à 07h00

Lucia Genilloud et un groupe d’élèves qui apprennent la pratique des instruments en s’amusant.
Lucia Genilloud et un groupe d’élèves qui apprennent la pratique des instruments en s’amusant. (José A. Torres)

L’orchestre est presque au point.Victor, Arthur, Maelis, Lohan, Pauline et Anaïs ont adopté des instruments dont ils savent déjà tirer le meilleur parti, après trois après-midi de stage. Âgés de 3 à 7 ans, ces six copains ont découvert en petit groupe la pratique de la musique dont ils ignoraient tout.Il faut dire que la méthode, ludique avant tout, combine tout à la fois rigueur et fantaisie.

De l’école à la maison

Apprendre en s’amusant, c’est le credo de Lucia Genilloud, native de Suisse, qui promène depuis septembre aux quatre coins de l’Aveyron un concept d’éveil musical, baptisé L’Académinie, accessible à tous les enfants. Auprès d’associations comme les Familles rurales à Arvieu ou l’Union musicale de Villefranche, ou auprès des écoles dans le cadre du temps d’activités périscolaires, à Villefranche, Marcillac ou Lax.Et pendant les vacances, c’est chez elle qu’elle reçoit les « élèves » autour d’un saxo, d’un xylo, d’un tambourin, d’un clavier, de maracas et de tout ce qui produit des notes pour peu que l’on ait envie d’en jouer, au propre comme au figuré.

L’Aveyron et l’accordéon

« Trois après-midi de trois heures suffisent souvent à leur donner de bonnes bases, de leur faire découvrir les notes, les rythmes, les familles d’instruments », confirme Lucia qui n’oublie pas le redoutable solfège abordé lui aussi en toute décontraction. « Il n’existe pas vraiment de jeux, dans les commerces, pour apprendre la musique.J’ai donc tout fabriqué moi-même avec des cloches, des cartes...» : Lucia s’inspire par certains aspects de la méthode Montessori basée sur une approche sensorielle de la pédagogie. « Les enfants apprennent ce qu’ils ont envie d’apprendre au moment où ils le veulent », plaide la jeune femme de 25 ans, compagne du musicien aveyronnais bien connu, Guillaume Fric. Et c’est d’ailleurs dans son sillage qu’elle découvre l’Aveyron après vingt ans d’étude et de pratique de l’accordéon au pays des Helvètes, où elle dispensait déjà des cours pour les jeunes comme pour les adultes, diplôme d’assistante éducative en poche. « L’accordéon est un instrument sur lequel peu de gens dansent en Suisse ! Ici, les bals sont pour moi une révélation et une réjouissance ». Quoi qu’il en soit, c’est avec les petits qu’elle trouve son tempo.Elle projette aussi de créer un groupe à Rodez et de développer la mise en place de séances individuelles - « J’ai des demandes pour des élèves plus grands » - toujours axée sur l’apprentissage ludique, de l’accordéon comme d’autres instruments. Pour l’heure, il faudra attendre les vacances de février pour que les petits artistes en herbe se retrouvent à son prochain stage pour partager la découverte et l’amour de la musique.

Contact : 06 30 74 82 80 www. academinie.com