faits-divers

Millau : la nounou reconnaît avoir secoué un nourisson

Le 05 janvier à 09h46 par ML | Mis à jour le 05 janvier

(illustration José A. Torres / Centre Presse Aveyron)

La suspecte, une sexagénaire sans antécédent judiciaire, a été arrêtée et placée en garde-à-vue par la brigade de recherche de la gendarmerie de Millau le lundi 2 janvier, soit deux semaines après les faits, indiquent nos confrères de Midi Libre Millau. Le nounou a reconnu avoir commis des actes de violence sur l'enfant dont elle avait la charge. Elle a ensuite confirmé ses aveux devant le juge d'instruction de Rodez.

Des séquelles encore indéterminées

Le mardi 3 janvier, la femme a été mise en examen pour violences sur mineur de moins de quinze ans et placée sous contrôle judiciaire, en attendant la tenue d'un procès. Selon le vice-procureur du parquet de Rodez, Cherif Chabbi, "les premières investigations ont révélé les caractéristiques d'un bébé secoué (…). L'instruction aura pour objet de permettre d'autres expertises. Ces dernières devront préciser les conséquences (de ces violences, NDLR), qui peuvent être multiples."

Pour l'heure, le parquet indique seulement que les faits "ont entraîné une interruption temporaire totale (ITT) de plus de huit jours". L'ITT est une notion pénale qui permet de qualifier la gravité d'une blessure en fonction du temps d'incapacité de la victime à effectuer les gestes de la vie courante.