Football

Frédéric Hantz se fait remonter les bretelles par Nicollin

Le 10 janvier à 11h27 | Mis à jour le 10 janvier

Après la fessée concédée contre Lyon, dimanche, (0-5) en 32es de finale de la Coupe de France, les Montpelliérains se sont sèchement fait remonter les bretelles par leur président. Fidèle à son tempérament, Louis Nicollin n'a pas mâché ses mots en effet. Notamment à l'encontre du coach aveyronnais de l'équipe, Frédéric Hantz, sévèrement tancé par un « Loulou » de compétition. 

Nicollin : «Je commence à en avoir plein le cul »

«Je me pose des questions sur le coaching de l’équipe, a-t-il reconnu à l’antenne de France Bleu. Nous sommes capables de faire des bons matchs et après de faire n’importe quoi. ». « Je suis en colère contre lui (Hantz). Je commence à en avoir plein le cul. On n’a pas les moyens de le licencier, mais c’est à lui de faire son boulot ». 

Frédéric Hantz : «Cela aurait pu être bien pire»

Une réaction qui détonne avec les déclarations du coach en fin de match. Plutôt défaitistes. «Pour moi, ce n'est pas une déroute. C'est une défaite normale dans un match opposant deux clubs au niveau très largement différents. (...) Cela aurait pu être bien pire. Nous attaquons une nouvelle saison. On peut battre ce genre d'adversaire dans un enchaînement de matches et que l'équipe en face n'est pas bien et que l'on est au top. Là, il y a trop d'écart. Il y a des enseignements. Ce match est intéressant car il montre que si nous ne sommes pas à 100% dans l'implication, la concentration, l'agressivité, dans ce que l'on peut faire techniquement, nous n'avons pas de marge dans ce type de confrontation. Nous avons trop de lacunes sur le plan défensif, nous rendons trop de ballons.»