Boisse-Penchot

Pollution du Lot : un bricoleur du dimanche relaxé par le tribunal de Rodez

  • Pollution du Lot : un bricoleur du dimanche relaxé par le tribunal de Rodez
S'abonner Mis à jour le -- partages
Le parquet avait requis 1200 euros d’amende dont 500 avec suris. 

Le 31 décembre dernier, à Boisse-Penchot, un pêcheur a la désagréable surprise de voir une nappe d’huile souiller les eaux du Lot à l’endroit où il a lancé son bouchon. Les policiers sont avisés et remontent rapidement à la bouche d’égouts depuis laquelle a été déversée l’huile.

Elle se situe sur un parking à proximité de deux maisons. Dans le garage d’une de celles-ci, un habitant est justement en train de réparer le moteur de sa voiture. Et se retrouve suspecté d’être à l’origine de cette pollution.

A la barre, ce jeune âgé de 27 ans nie les faits. Pour le procureur, cela ne fait pourtant pas de doute, les enquêteurs faisant par de traces d’huile menant de la plaque d’égout à son garage. Mais pour son avocat, il y a un problème : « Jamais mon client n’a été interrogé sur ces traces, aucune photo n’a été prises de celles-ci ». Le parquet avait, lui, requis 1 200 euros d’amende dont 500 avec suris. Le jeune a été relaxé au bénéfice du doute. 

Réagir