Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Aveyron : Soulages inspire les entreprises du patrimoine vivant

14 mai 2015 / 12h00

Publicité

Les 22 EPV en Aveyron, et trois sociétés candidates

Les 22 entreprises disposant actuellement du label Entreprise du patrimoine vivant (EPV) sont : les Ateliers Druilhet (menuiseries, charpenteries), de Flavin ; les Ateliers Frayssinhes (charpentier, menuisier, créateur d’escaliers), de Salles-Curan; l’Atelier du Réquista (coutellerie), de Réquista; Bernard Guérin(menuiseries, charpenteries), de Plaisance; Causse Gantier(ganterie cuir), de Millau; La chocolaterie de Bonneval, à l’abbaye de Bonneval, près du Cayrol; Coutellerie Honoré Durand, de Laguiole; La Forge de Laguiole(coutellerie); Gaston Meunier(sellerie), de Saint-Léons; Laguiole en Aubrac(coutellerie), d’Espalion; La Naucelloise(conserverie), de Naucelle-Gare; La Poterie du Don, du Fel; Le Sac du Berger(sellerie, maroquinerie), de Layrolle; Maison Fabre(ganterie cuir), de Millau; Maison Lavabre Cadet (ganterie cuir), de Millau; Max Capdebarthes(maroquinerie), de Sauveterre-de-Rouergue; Mégisserie Richard, de Millau; Palat RogerSARL (carrier), de La Capelle; Roquefort Y.Combres(fromagerie), de Roquefort-sur-Soulzon; Rozière(menuiseries), de Bozouls; Terres cuites de Raujolles(faïences, carreaux de sol), de Creissels; Vermorel (taille de pierre), de Salles-la-Source. «Et trois autres sociétés sont actuellement en demande d’obtention du label», indique Daniel Druilhet, le président des EPV de l’Aveyron.

L’association des Entreprises aveyronnaises du Patrimoine Vivant (EPV) organisait, mardi, au musée Soulages de Rodez, un colloque baptisé «Art et entreprises», auquel étaient conviées toutes les sociétés labellisées de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, soit 81 EPV (une trentaine étaient présentes).

À ce propos, le président départemental Daniel Druilhet se félicite que «l’Aveyron se classe dans le Top 10 des départements français en nombre d’entreprises labellisées et, avec 22 EPV, à la première place de notre Région qui en compte 52».

22 «œuvres uniques»

La vocation d’un tel événement consistait, outre réunir les entreprises de la future grande Région, de présenter 22 «œuvres uniques» réalisées par chacune des EPV aveyronnaises, toutes inspirées par les travaux du chantre de l’Outrenoir. «On y retrouve les matières, les outils, le souvenir de la main», note Benoît Decron, le conservateur du musée, faisant le lien avec un artiste lui-même «fils d’artisans».

«Pierre Soulages leur a ouvert des horizons nouveaux», note d’ailleurs Alain Fabre, de la chambre de commerce de l’Aveyron. Et d’imaginer déjà que ces réalisations «pourraient devenir de nouvelles commercialisations».

Exposition à l'office de tourisme

Sur ce point, le public pourra se rendre compte de la qualité des œuvres des EPV, reconnues et distinguées notamment pour un «savoir ancestral qui est transmis». En effet, toutes seront exposées de juin à septembre dans sept vitrines de l’office de tourisme de Rodez, situé place de la Cité, puis à l’aéroport Rodez-Aveyron et au centre européen de Conques.

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité