Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

[CARTE INTERACTIVE] Primaire de la gauche : où voter les 22 et 29 janvier en Aveyron ?

10 janv. 2017 / 15h53

    Publicité

    53 bureaux seront ouverts, répartis sur 40 sites de vote, avec un meilleur maillage pour le Nord-Aveyron : en 2011, il fallait aux votants faire des kilomètres pour trouver une urne... Là, de gros efforts de proximité ont été accomplis. 200 bénévoles (adhérents, sympathisants, secrétaires de sections...) seront à pied d’œuvre pour chacun des deux tours.

    Il ne reste plus désormais aux Aveyronnais que de se munir d’une carte d’identité (obligatoire), d’une carte d’électeur (facultative mais commode pour retrouver votre nom sur les listes) et de la pièce d’un euro qui validera votre choix.

    Les 53 bureaux seront ouverts les dimanches 22 et 29 janvier, de 9 heures à 19 heures.

    Un peu plus de deux mois après Les Républicains et le centre, c’est au tour de la gauche de convoquer ses primaires pour élire son candidat à l’élection présidentielle du printemps prochain. Un exercice qui n’est pas une nouveauté pour les socialistes et leurs alliés : à l’automne 2011, une telle primaire avait permis à François Hollande de battre Martine Aubry dans la course à l’élysée. Et plus de 12 500 Aveyronnais s’étaient alors rendus aux urnes à chacun des deux tours.

    Deux fois moins cher que la droite

    Car cette primaire est ouverte à tous ceux qui sont inscrits sur les listes électorales, quelles que soient leurs opinions politiques. Il sera demandé à chaque votant néanmoins de signer une charte d’adhésion morale aux valeurs de la gauche, comme l’avaient fait la droite et le centre avec leurs propres valeurs... Il faudra aussi s’acquitter, comme en 2011, d’un euro de participation. C’est deux fois moins cher que pour la primaire à droite. Mais cela ne veut pas dire que la participation - cette grande inconnue - sera deux fois plus importante. Les primaires de la droite avaient convaincu 15 800 Aveyronnais d’aller voter au premier tour et 17 135 au second. On verra bien les 22 et 29 janvier pour la gauche...

    Toujours est-il que, d’un côté comme de l’autre, organiser un tel scrutin est un parcours du combattant. Depuis le 2 octobre, date de la validation du périmètre par le conseil national du PS, chaque département est à l’œuvre. En Aveyron, le secrétaire départemental Bertrand Cavalerie a mis en place une Commission départementale pour l’organisation des primaires (CDOP) sous la responsabilité de Serge Louvez, trésorier de la fédération et composée de cinq membres auxquels s’ajoutera un représentant local pour chacun des sept candidats (MM. Valls, Montebourg, Hamon, Peillon, Benhamias, de Rugy, et Mme Sylvia Pinel).

    Publicité

    iframes

    Publicité

    LE FIL INFO AVEYRON
    iframes
    Suivez-nous
    SORTIR
    LES DOSSIERS
    INSOLITE

    Publicité