Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

L'Aubrac, spot de rêve pour amateurs de snowkite

07 mars 2014 / 15h25

Publicité

La station de Laguiole envisage de créer une zone "snowkite"

La tendance n'a pas échappé au directeur de la station de ski de Laguiole qui envisage dès l'année prochaine de mettre à disposition des amateurs de snowkite, une zone dédiée. "C'est un projet que nous souhaitons porter dès la saison prochaine", explique Fréderick Amrheim. D'une longueur d'un kilomètre pour "300 ou 400 mètres de largeur", cette zone devrait permettre à qui veut s'essayer, d'éprouver ses premières sensations de glisse. Rendez-vous est pris. 

Leurs voiles multicolores virevoltent dans une brise légère sur les cimes enneigées du plateau de l'Aubrac : les adeptes du snowkite sont de plus en plus nombreux à pratiquer cette discipline, déclinaison hivernale du kite-surf, dans les massifs de moyenne montagne.

Il suffit d'une paire de skis ou d'une planche de snowboard aux pieds pour la glisse, et de la traction d'une voile de parapente gonflée par le vent pour évoluer, à une vitesse pouvant atteindre les 70 kilomètres à l'heure.

Les figures acrobatiques font également partie intégrante de ce sport : les plus experts des "kiteurs" peuvent ainsi réaliser des sauts d'une dizaine de mètres de hauteur, voire plus. "Le snowkite offre des sensations uniques de légèreté et de sérénité. On évolue en totale liberté entre le sol et l'air, léger comme une plume", confirment des pratiquants, heureux d'évoluer librement sur les hauteurs de l'Aubrac. Finies les longues attentes aux remontées mécaniques, le monde sur les pistes et le forfait hors de prix. 

Pilotage difficile

Impératif numéro 1 pour débuter: se positionner dos au vent. Puis tirer d'un coup sec les lignes, d'une longueur de 25 mètres, reliant le harnais à la voile, et voilà le bout d'étoffe qui grimpe au zénith. - Frontière imaginaire du ciel - Les skis ou le snowboard s'enfoncent alors délicatement dans la poudreuse. Commence ensuite une habile partie de pilotage, à l'aide d'une barre directionnelle, permettant de maintenir la voile à l'intérieur d'une "frontière du ciel imaginaire", sous peine de devoir tout recommencer. Le débutant devra commencer à faire ses armes avec une aile d'une taille réduite de 2 à 6 mètres carrés, avant d'espérer en manier de plus grandes jusqu'à 14 ou 20 mètres carrés.

undefined

Né en France dans les années 1990 en même temps que le kite-surf, le snowkite, qui compte près de 15 000 adhérents dans toute la France, a vu ces dernières années le nombre de ses pratiquants exploser. "On est obligés de refuser des demandes car il n'y pas assez de moniteurs, souvent bénévoles", explique Rémy Kauffmann, responsable au niveau national de la pratique du snowkite au sein de la Fédération française de vol libre, qui encadre l'activité.

L'apprentissage est "ouvert à tous, quel que soit l'âge" si on sait un tant soit peu skier et "maîtriser la technique du chasse-neige". Outre le plateau de l'Aubrac, de nouveaux temples de la glisse émergent depuis quelques années au milieu d'immenses étendues sauvages et désertiques, peu fréquentées par les amateurs de sports d'hiver, à l'image du massif du Marstein dans les Vosges, du Mézenc (Haute-Loire) ou dans les Monts du Jura.

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité