Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

La communauté hospitalière mobilisée pour l’hôpital de St-Affrique

13 mars 2015 / 14h47

Publicité

Plusieurs jours après les terribles inondations qui ont dévasté une partie de Saint-Affrique l’heure est encore au déblaiement. Et même si le bilan des dégâts est toujours en cours d’évaluation, le chiffre de 15 M€ a déjà été avancé. Une somme considérable qui pourrait être revue à la hausse tant la cité sud aveyronnaise a souffert. Il y a bien sûr les rues défoncées, les maisons ravagées, les biens personnels perdus. Mais il y a aussi le centre hospitalier. Cet établissement de santé "vital pour le secteur" a subi d’énormes dommages. Pour mémoire le site a dû être évacué. Une première fois, partiellement, en raison de son inondation. Une seconde fois, entièrement, en raison de l’état des installations au retrait des eaux.

Suspension provisoire des activités 

L’Agence Régionale de Santé, en lien avec la Préfecture et grâce au SAMU 12 a organisé en urgence l’évacuation des 114 malades présents à l’hôpital vers les établissements sanitaires de l'Aveyron, dans un premier temps pour les patients les plus fragiles, et, dans un second temps vers des établissements du Tarn, de l’Héraut et de la Lozère et pour certains, vers le CHU de Montpellier. Une suspension provisoire des activités de soins a été décidée du fait de la non conformité actuelle du bâtiment au regard des exigences de sécurité (en particulier de la sécurité incendie). Cependant l’EHPAD « la Sorgues » de l’hôpital continue à héberger ses 84 résidents.

undefined

"Presque un Plan blanc"

"Le Samu 12 qui a assuré tous les transferts des patients a fait un excellent boulot en partenariat avec les services de secours et les ambulanciers", souligne Frédéric Bonnet, directeur de l’hôpital Jacques-Puel de Rodez, qui s’exprime là en tant que délégué départemental de la Fédération hospitalière de France (FHF). "La communauté hospitalière aveyronnaise s’est mobilisée dès la première heure pour accueillir les patients sinistrés. Sur les 114 patients évacués, 79 l’ont été dans des établissements aveyronnais (7 publics et 2 privés).

C’est presque un Plan blanc qui a été mis en œuvre et il s’est parfaitement déroulé", se félicite Frédéric Bonnet avant de préciser que "la communauté hospitalière de l’Aveyron reste mobilisée pour aider à la réouverture, indispensable à court terme, de l’hôpital de Saint-Affrique. Nous attendons juste qu’ils expriment leurs besoins."

Sur le site du CH de ce dernier, l’évaluation de l’impact des inondations par les différents experts est en cours ; la remise en état des équipements techniques et des locaux a d’ores et déjà démarré. L’établissement devrait être en capacité d’organiser à nouveau, d’ici la fin de l’année, les consultations spécialisées suivantes : ophtalmologie, neurologie, cardiologie, anesthésie, radiologie, pédiatrie, gynéco-obstétrique.

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité