Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Petits tracas au musée Soulages

16 juin 2014 / 15h23

Publicité

Depuis l’ouverture du musée, il y a quelque chose d’un peu gênant. Un peu comme si au beau milieu du musée, il y avait deux ou trois tableaux de travers. Commençons par la billetterie. Elle se trouve parfois bien débordée. Le personnel ne peut à certains moments assurer aussi bien l’accueil du public et la gestion d’une boutique dévalisée. Des visiteurs ont même avoué qu’ils auraient pu tranquillement sortir avec le cabas bien rempli s’ils avaient été mal intentionnés.

C’est la raison pour laquelle des visiteurs débarquant à l’office de tourisme sont invités à commencer leur itinéraire muséal par Fenaille, où l’attente est bien moins importante. Cela permet de désengorger l’entrée de Soulages. La gêne, on vous passe celle de la fermeture du musée le lundi de Pentecôte, provient également des horaires, visiblement pas adaptés. Notamment à propos de la fermeture entre midi et 14heures. Toutefois, la question ne se posera pas en juillet et en août avec une ouverture non-stop de 10heures à 18heures.

Une personne supplémentaire embauchée pour l’été

Ces désagréments, l’ensemble du staff du musée et les élus en ont bel et bien conscience. "C’est inhérent à tout démarrage d’une nouvelle et importante structure", fait remarquer Jean-Michel Cosson, vice-président de la communauté d’agglomération. Pour ce qui est de la billetterie, il explique: "Il a manqué une personne au démarrage du musée, elle était en arrêt, et cela a compliqué la tâche. De plus, on voit bien que l’organisation par rapport à la boutique n’est pas la plus satisfaisante. Mais durant l’été, nous allons embaucher une personne pour les week-ends."

Et d’insister sur les contingences financières. "Je n’ai pas soutenu que nous ne dépasserions pas les deux millions d’euros de fonctionnement pour arriver en janvier en annoncer qu’il en faudrait trois", s’exclame-t-il. Ce qui explique aussi pourquoi, en ce qui concerne les horaires d’ouverture, cela ne devrait pas évoluer. Tout du moins dans un premier temps. "De plus, sur tous les supports de communication figurent les horaires. On ne va pas les changer comme ça. Si l’on doit apporter des changements, ce sera vraisemblablement pour 2015." En revanche, il y a un souci qui n’attend pas: les toilettes. Parties communes avec le Café Bras, elles se retrouvent régulièrement dans un état déplorable. "Là aussi, nous avons été dépassés par l’affluence. Nous ne l’avions pas mesuré. Mais cela devrait rentrer dans l’ordre dans la semaine", explique Jean-Michel Cosson. Toutefois, comme le souligne ce dernier, l’agglo préfère gérer une sorte de souci de riche. Car tous ces problèmes sont liés à une chose: l’affluence exceptionnelle du musée.

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité