Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Propos antisémites : le candidat du FN Aveyron placé en garde à vue

21 févr. 2015 / 07h01

Publicité

Outre des conséquences politiques, les propos qu’auraient tenus sur Facebook Alexandre Larionov lui causeront certainement des déboires judiciaires. Car une enquête est désormais ouverte. En effet, informés vendredi des propos mentionnés sur le réseau social, les services du procureur de la République du tribunal de grande instance de Rodez se sont immédiatement emparés de ce dossier. Puis, dans la foulée, c’est la brigade de recherche de la gendarmerie, stationnée à Rodez, qui a été saisie de l’affaire.

«J’ai demandé que soit rédigé un procès-verbal de constatation de l’infraction», a indiqué le procureur, Yves Delperié. En l’occurrence, il s’agit-là d’«incitation à la haine raciale». Les militaires sont ensuite partis à la recherche dudit candidat aux élections départementales sur le canton de Causse-Comtal.

Interpellé vers 16 heures vendredi, il a été placé en garde à vue et acheminé à la gendarmerie de Rodez pour y être entendu. Au regard des commentaires que le mis en cause aurait rédigés sur sa page Facebook, le parquet ne s’interdisait pas de lui faire passer un examen psychologique. En tout état de cause, la procédure judiciaire ne fait que commencer. Et s’il est reconnu coupable, à l’issue, des charges retenues contre lui, Alexandre Larionov encourt, selon les textes de loi de la Presse, jusqu’à un an d’emprisonnement et 45 000€ d’amende. 

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité