Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Quand l'aligot régale une journaliste du New York Times

21 nov. 2016 / 15h38

Publicité

En pleine "dépression post-électorale", l'Américaine Tejal Rao se permet une douceur toute aveyronnaise. Dans un article publié sur le site du New York Times, faisant état des présidentielles US, d'une grand-mère de 80 printemps ou d'une mystérieuse tâche de moisissure, la journaliste dit tout le bien qu'elle pense de la spécialité culinaire nord-aveyronnaise. Il s'agit bien évidemment du célèbre aligot, du Cheesy Mashed Potatoes dans la langue de Shakespeare, qui selon elle "met un petit coussin entre vous et l'abîme, quelle que soit la forme de l'abîme pourrait prendre."

Dans l'esprit "soul food", du nom de l'appétit naissant des Américains pour la cuisine traditionnelle et généreuse, familiale et nourrissante, la journaliste Tejal Rao délivre à des lecteurs en manque de tendresse les secrets de fabrication du plat aveyronnais. Et si elle reconnaît qu'il est difficile de faire aussi bien que les cuisiniers auvergnats, "dont certains peuvent tirer des cuillerées d'aligot chaud sur plusieurs mètres", la journaliste qui file la métaphore avec plus d'aisance, assaisonne le plat emblématique de l'Aubrac de beurre (beaucoup de beurre), de poésie, et d'une bonne dose d'espoir. Assurément généreux, résolument apaisant, le Cheesy Mashed Potatoes est pour elle, "un soleil après une nuit longue et sombre". On en reprend une louche. 

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité