Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Rémy Teulier ne laisse pas de marbre

15 juin 2016 / 10h07

Publicité

Le grand soir, Rémy Teulier ne cherche pas à l’avoir car il le vit tous les jours. Écorché vif, passionné jusqu’au bout des ongles, il ne compte évidemment pas ses heures. Sa dernière œuvre, «L’ange de la liberté», est à la taille de son labeur: monumentale. Un bloc de 5 tonnes 250 kg, revu, corrigé, façonné, a donné naissance à 650 kg de finesse et de beauté.

«Mes souvenirs d’enfance remontent à la Maison des Compagnons. Je veux faire aussi bien que les anciens, être la relève», confie Rémy. L’homme ne manque pas d’ambition mais il ne laisse pas de marbre par la qualité de son travail et son abattage. Autodidacte, il est revenu voici une décennie sur les terres de ses ancêtres, la maison natale à Montbazens -après être né à Paris et avoir grandi au Mirail à Toulouse- où il s’épanouit corps et âme à la taille de pierre. Avec un premier linteau conçu à l’âge de 13 ans, sa voie était toute tracée.

Et avec le grand-père et arrière-grand père tailleur de pierre, le destin était lui aussi tracé. Et la symbolique va de pair avec son engagement. Du sablier pour signifier l’insouciance du temps au masque de la mort, Rémy Teulier touche au cœur de l’existence et ses questionnements. Le sable glisse entre les doigts, le masque tombe, et la beauté apparaît. De l’espérance donc. Rémy Teulier exposera courant août à la galerie Annotiau, place du Bourg à Rodez. L’occasion de rencontrer ce tailleur talentueux avant que ce soit son grand soir. 

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité