Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Un club hôtelier pour accompagner le développement de Rodez Agglo

RODEZ /
09 janv. 2017 / 07h01

Publicité

C’est une pierre de plus à l’édifice supportant la dynamique touristique de l’agglomération. Depuis quelques semaines, le club hôtelier du grand Ruthénois est en train de voir le jour. Il réunit dix-sept des vingt-trois établissements de Rodez Agglomération. Et entend bien participer activement et constructivement à l’essor de la ville. Il en va certes de l’intérêt des hôteliers, mais également de celui de la collectivité.

À ce titre, la ville peut d’ailleurs s’enorgueillir de disposer d’une offre hôtelière suffisante et, surtout de qualité. «Quand on analyse les retours des gens de passage dans nos établissements, en terme de qualité d’accueil, nous nous situons bien au-dessus de la moyenne», glisse ainsi Benoît Prat, de l’hôtel Ibis. Avec quelques autres hôteliers de la ville, comme Jean-Charles Biélansky (Hôtel du Midi), Marie Bouyssou (Mercure) ou Sébastien Vezzani (Campanile) il est à l’origine de ce club.

« À plusieurs reprises, ces derniers temps, nous avons été amenés à nous rencontrer. Et à échanger sur des problématiques communes liées à l’actualité de nos établissements. Puis, nous sommes jeunes et nous avons envie que ce qu’il se passe aujourd’hui à Rodez, en terme d’attractivité, se poursuive » résument-ils.

Faire bénéficier la ville de leur expérience

Entendons par là, sur ce dernier point, qu’ils sont bien conscients de la nouvelle dynamique impulsée notamment par la présence du musée Soulages. Forts de leur position de premiers interlocuteurs des touristes dans la ville, ils veulent apporter leur expérience.

«Par exemple, pour l’exposition Picasso, aucune communication n’a été faite en amont. Pendant trois mois avant l’exposition, nous avons reçu une clientèle de passage à qui nous n’avons pas pu communiquer quoi que ce soit sur cette expo. C’est dommage !»

L’adage selon lequel on est plus fort à plusieurs que tout seul étant de mise, le club hôtelier compte aussi se faire un peu mieux entendre. « Nous avons ainsi pu apporter notre contribution sur la réalisation des nouvelles cartes touristiques en mettant en avant notre souhait de voir figurer tel ou tel équipement de la ville. Si l’un d’entre nous y avait été seul, il aurait eu peu de chance d’être entendu...»

Des propositions constructives

Cette union, les hôteliers s’appuient dessus pour proposer leur service, en quelque sorte. « À plusieurs, on peut proposer des offres que, seul, on ne ferait pas », expliquent-ils. Comme présenter à la collectivité une offre en matière d’hébergement pour faire venir une personne influente du monde de la culture, qui sera elle-même un bon prescripteur de la ville. De même, elle peut devenir un précieux interlocuteur auprès des organisateurs de manifestations.

Avec toujours comme objectif : faire venir le plus de monde possible à Rodez. « Après, à chacun de faire son business », sourient-ils. Tout juste porté sur les fonts baptismaux, le club hôtelier du grand ruthénois déborde autant de bonne humeur que de bonnes idées. L’agglomération ruthénoise ne peut que s’en féliciter !

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité