Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Rodez : un commando DJ pour une électro à toutes les sauces

RODEZ /
15 avr. 2017 / 17h17

Publicité

Ils sont fonctionnaire, peintre, chauffeur routier ou saisonnier : c’est une bande de copains trentenaires qui se sont dit un beau jour de 2011 : et pourquoi pas ? Pourquoi eux, qui avaient en comment une passion pour la musique électronique et qui ne rechignaient pas à faire couiner les platines ou fabriquer de la musique sur leur ordinateur, pourquoi ne pas se regrouper et de faire quelque chose ensemble autour de cet intérêt commun ? Aller donner du son à droite à gauche et y faire remuer les foules ? Alors banco : de ce « pourquoi pas », l’association Why Not ? « C’est un peu con, mais c’est comme ça que le nom est venu », sourit Anthony, membre de ce collectif qui compte à l’heure actuelle une demi-douzaine de DJ et une dizaine de membres dans l’association. « Le but, dit Anthony, était de promouvoir la musique électronique par le biais du collectif de DJ. » Promotion réussie, et pas besoin de canapé : depuis six ans, Why Not ? a bien réussi son coup et sévit dans les bars, les clubs, les festivals, aussi bien à Rodez et autour qu’à Toulouse, Albi ou Montauban.

Un vendredi par mois, ils organisent une soirée électro à la Paix de Rodez et une fois par mois également, un apéro vinyle à la Pachole. Le collectif a également passé pas mal de partenariats avec des associations locales, comme le Club ou l’association Ajal, organisatrice entre autres du festival Soft’Air où l’on retrouvera, le 20 mai prochain, nos DJ ruthénois.

Raconter des histoires

Une présence tout terrain pour une musique électronique à toutes les sauces. « Dans la musique électronique, les sous-genres différents sont innombrables, pour résumer les propos d’Anthony. Drum’n’bass, dub, sound system... Il y a de nouveaux trucs qui sortent tout le temps, avec des appellations différentes... Chaque DJ a son style, le vinyle, le MP3... Sans compter que nous sommes trois-quatre à faire de la production... Nous, on veut toucher tout l’éventail de la musique électronique. » Et de plus, ne croyez pas qu’ils ont quelque chose à voir avec le disquaire de la salle rétro du Macumba, à envoyer des hits les uns après les autres au petit bonheur la chance. Why Not ? prépare chacun de ses sets comme un vrai concert.

« Le travail de DJ, explique Anthony, c’est du travail en amont. Il y a l’écoute, la sélection des morceaux, la collecte. On mélange tout ça, le but étant que ça sonne, si on a fabriqué des morceaux on les intègre dedans, et avec tout ça, on essaie de faire une création unique, d’amener le son comme on veut, comme si on racontait une histoire. »

Et des histoires, avec leurs ordis et leurs platines, ils n’ont pas fini d’en raconter.

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité