Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Les salariés de Suez recyclages examinent l’offre de reprise de Snam

Alors que certains salariés pourraient se laisser tenter par l’offre de la Snam, d’autres préféreraient le plan d’accompagnement de Suez.

12 avr. 2018 / 12h02

Publicité

La Snam, l’entreprise viviézoise spécialisée dans la métallurgie et la sidérurgie, s’est présentée il y a deux semaines comme un éventuel repreneur pour les salariés de la SRVPA (Suez recyclages valorisation plastiques Aveyron), menacés par le projet de cessation d’activité annoncée pour juin prochain.

Les salariés se sont concertés la semaine dernière pour prendre une décision. Si certains envisagent d’accepter le plan d’accompagnement de licenciement de Suez qui prévoit des indemnités de licenciement, des formations et une cellule de reclassement, d’autres pourraient se laisser tenter par l’offre de la Snam.

« Les salariés ont accepté les propositions faites par le groupe, même si elles ne sont pas totalement conformes avec ce que nous avions demandé. On a quand même pu améliorer l’accord de branche initial », a assuré, ce mercredi, Maxime Boutin, délégué du personnel de la SRVPA (ex-Sopave). « Ils sont aussi d’accord pour écouter le projet de reprise de la Snam », a-t-il ajouté, même s’il précise que pour l’heure « aucune décision n’a été prise de leur part ». Une rencontre est prévue entre les salariés et la Snam dans les semaines à venir, organisée par la direction de Suez.

Un plan d’accompagnement

En revanche, les salariés restent prudents quant aux modalités d’une éventuelle reprise. « Si certains ne sont pas intéressés, on n’accepte pas que ces gens-là soient laissés sur le carreau. Ils doivent être accompagnés. On ne veut pas que le projet de cession remplace le plan de Suez. Chacun doit avoir le choix d’accepter ou non ce que va nous présenter la Snam ou de préférer être accompagné par le plan de d’accompagnement au licenciement », ajoute Maxime Boutin.

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité