Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Villefranche-de-Rouergue : un jeune homme séquestré et torturé durant 24 heures

Trois personnes ont été incarcérées : elles sont mises en examen sous les chefs d’accusation de séquestration et actes de barbarie.

12 oct. 2017 / 11h23

Publicité

Le procureur de la République, Yves Delpérié, a évoqué « une affaire digne du film Orange mécanique ». Une dette liée à une affaire de stupéfiants serait à l’origine de cette séquestration. Mercredi dernier, un jeune serveur travaillant dans un restaurant de Villefranche-de-Rouergue a été séquestré par plusieurs hommes dans un appartement du centre historique. S’en sont suivies 24 heures de cauchemar pour la victime âgée de 24 ans.

Le jeune homme a été déshabillé, frappé à plusieurs reprises et humilié. Ses bourreaux lui ont notamment uriné dessus et ont versé du citron sur les plaies. Un véritable enfer, avant que les gendarmes de la commune n’y mettent fin jeudi soir. La victime très affectée autant psychologiquement que physiquement a été hospitalisée.

Actes de barbarie

L’enquête a rapidement débouché sur quatre interpellations de personnes déjà connues des services de gendarmerie.

Placés en garde à vue jeudi soir, trois des agresseurs, dont un mineur, ont été incarcérés samedi. En revanche, le locataire de l’appartement n’a pas été inquiété, pour le moment. D’après les premiers éléments de l’enquête il semblerait que les trois autres accusés aient mis la pression sur ce dernier.

Depuis, le procureur de la Républiques Yves Delpérié s’est dessaisi de l’affaire pour la confier au pôle d’instruction criminelle de Montpellier.

Les personnes liées à l’affaire ont été mises en examen pour séquestration et actes de barbarie.

Retrouvez davantage d’informations dans notre édition du jour.

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité