Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

EN VIDEO. Législatives, 2e circonscription : débouté par la justice, Pascal Mazet réagit

Suite au renoncement d’André At (LR), le candidat de la France Insoumise - arrivé en 3e position - s’en est remis au tribunal administratif de Toulouse pour tenter d’être repêché et affronter la candidate LREM Anne Blanc au second tour. Une requête déboutée par la justice.

14 juin 2017 / 15h36

Publicité

Convaincu d’être confronté à un vide juridique, Pascal Mazet sera allé jusqu’au bout de sa démarche, en se présentant au tribunal administratif de Toulouse ce mercredi matin. Débouté après deux jours de lutte, le candidat de la France Insoumise sur la deuxième circonscription cache mal sa déception.

Arrivé troisième lors du premier tour des législatives, derrière Anne Blanc (LREM) et André At (LR), Pascal Mazet n’avait pas recueilli les 12.5% d’inscrits nécessaires à sa qualification pour une triangulaire. Sauf que lundi, au lendemain du scrutin, coup de théâtre : le candidat LR, André At, en ballottage défavorable, renonce au second tour.

Plein d’espoir, Pascal Mazet décide alors de déposer sa candidature pour le second tour, avant le 13 juin au soir. Convoqué ce mercredi matin au tribunal administratif de Toulouse, le candidat a été débouté. Regrettant un «déni de démocratie», Pascal Mazet explique : «Deux textes ont été évoqués pour trancher, ce mercredi au tribunal, le premier concernait un élu qui portait réclamation pour être repêché dans le cadre d’une triangulaire : ce n’est pas mon cas. Le second cas évoqué ressemble au nôtre, sauf que le candidat arrivé en deuxième position avait obtenu 12.5% des inscrits : ce n’est pas le cas de monsieur At. Lors de ce scrutin, ni André At ni moi n’avons obtenu les 12.5% d’inscrits (qui qualifient d’office pour un second tour, NDLR). Ce qui est regrettable, c’est que je n’ai pas la même définition de la justice. Surtout, cette décision va faire jurisprudence.»

Retrouvez, en vidéo, la réaction de Pascal Mazet en intégralité >>>

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité