Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Le village de Lédergues en vente sur le Bon Coin

Le maire veut dénoncer la décision de l’État de revoir le périmètre des zones défavorisées en Aveyron dont les répercutions seraient particulièrement néfastes pour son bourg de 700 habitants.

14 févr. 2018 / 14h09

Publicité

Concerné comme sept autres communes aveyronnaises par la révision envisagée du périmètre des zones défavorisées, le village de Lédergues est aujourd’hui en vente sur le Bon Coin... Une initiative municipale portée par le maire Patrice Panis qui dénonce ainsi les conséquences dramatiques d’une telle mesure pour son village de 700 âmes.

« Suite à une série de décisions injustes et injustifiées des services de l’État et du Ministère de l’Agriculture, prévoyant notamment de sortir la moitié de la commune de la zone défavorisée, très belle commune rurale à vendre », peut-on lire depuis mardi soir sur le site de petites annonces.

« Très bien située dans le département de l’Aveyron, mais limitrophe du Tarn. Elle est pour moitié considérée comme zone de montagne et devenue miraculeusement zone de plaine pour ce qui est de l’autre moitié, selon avis des services de l’État » poursuit le descriptif.

« Le bien est vendu avec de beaux paysages qui deviendront bientôt des friches et des terres abandonnées grâce à l’État qui envisage de sacrifier les éleveurs du territoire, ce qui peut donc faire l’objet de négociation pour un prix attractif lors de la vente » se désole le maire qui invite les acquéreurs intéressés à faire une proposition rapide au Ministre de l’Agriculture Stéphane Travert...

Un extrait de l’annonce :

« La commune est vendue tout équipée avec :

- une mairie et ses cinq employés communaux disponibles et dévoués pour les administrés,

- des éleveurs, d’ovins et de bovins pour la plupart, espèce en voie de disparition mais non protégée. Ces éleveurs sont engagés pour bon nombre dans des démarches de qualité, veaux d’Aveyron et Roquefort notamment. L’Etat devra d’ailleurs réfléchir rapidement à justifier aux consommateurs la disparition organisée à laquelle il se livre, de producteurs de produits de qualité.

- 700 habitants jusqu’à ce jour heureux de vivre sur la commune, mais pour lesquels les services publics vont diminuer du fait de la disparition des agriculteurs qui contribuaient largement au dynamisme économique de ce territoire rural,

- 45 élèves de l’école primaire dont une bonne partie sont fils et filles d’agriculteurs. L’Etat devra veiller à expliquer à ces bambins qu’il a sacrifié l’avenir professionnel de leurs parents »

$!Le village de Lédergues en vente sur le Bon Coin

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité