Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Réforme de la justice : avocats, greffiers et magistrats inquiets en Aveyron

RODEZ /
15 févr. 2018 / 16h36

Publicité

À Rodez comme dans tous les tribunaux de France, un mouvement de mécontentement a réuni avocats, greffiers et juges. Dans le viseur : le rapport sur les cinq chantiers de la justice. Qui concernent la transformation numérique, la simplification de la procédure pénale et de la procédure civile, l’adaptation judiciaire et le sens et l’efficacité des peines. Un rapport qui doit être remis le 15 mars. « Or, nous n’avons pas été consultés et nous craignons avec ce maillage, de toujours devoir faire plus avec moins » résume la juge d’instruction Sylvie Rouanne.

Dans ce plan de réorganisation de l’offre judiciaire, l’accès au juge est source d’inquiétude en Aveyron. « On craint qu’une décision soit prise de supprimer le poste de juge d’instruction en Aveyron. Or, cela pose problème pour le justiciable, la victime mais aussi leurs conseils » plaide le bâtonnier Me Montels-Estève, rappelant que le juge d’instruction de l’Aveyron avait plus de 80 dossiers sur son bureau actuellement. Autant dire que magistrats, greffiers et avocats demeurent vigilants « pour une Justice de qualité, accessible, avec un budget, des équipements et des effectifs à la hauteur d’un État européen au 21e siècle », relatent-ils dans un communiqué commun.

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité