Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

VIDÉO. Une pétition pour le droit à la santé des Aveyronnais

Les comités de défense des hôpitaux aveyronnais et les syndicats hospitaliers lancent une pétition pour alerter les Aveyronnais sur le démantèlement du réseau de santé public.

06 févr. 2018 / 11h00

Publicité

Un vrai ras-le-bol ! Un mois après une rencontre historique, les différents comités de défense des hôpitaux aveyronnais et les syndicats hospitaliers unissent leurs forces. Autour d’une seule et même cause : dénoncer le démantèlement de la santé publique en milieu rural, et plus précisément en Aveyron.

Après les discussions, l’heure est aujourd’hui à la concertation et à la mise en place d’une action commune. Elle se traduit par le lancement d’une pétition défendant le « droit à la santé pour tous ». « Avec cette initiative, nous voulons alerter la population mais aussi amener l’Agence régionale de santé (ARS) publique à se questionner sur la place de la santé dans notre département », charge d’entrée Raymond Fabrègues, coordinateur du mouvement Manifeste Saint-Affrique Sud Aveyron.

Disponible sur internet

Le collectif, qui réunit aussi bien usagers, syndicats et professionnels de santé, désire à travers cette initiative alerter la population sur la « marchandisation » de la santé et la création d’une « concurrence » entre les établissements. « L’hôpital public s’éloigne des citoyens, déplore Jean-Paul Boyer, représentant des Amis du Tous ensemble pour l’hôpital de Decazeville. Aujourd’hui, on pousse les patients à partir plus loin, vers des services plus chers et dans le secteur privé. Il faut redonner au public toute sa place et lui accorder plus de moyens. »

Lancée jusqu’au mois de mars, la pétition du collectif aveyronnais est un moyen de pression pour favoriser le maintien de la santé de proximité face à des « pouvoirs publics qui ne nous écoutent plus ». L’action sera relayée dans les marchés des villes concernées mais aussi d’ici les prochaines heures via internet et les réseaux sociaux.

À LIRE AUSSI

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité