Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Les Ruthénois ont fait le boulot !

RODEZ /
12 août 2017 / 10h00

Publicité

Rodez se présentait chez une formation de Grenoble déjà en forme, victorieuse 3-0 à Sannois Saint-Gratien la semaine passée, invaincue en match officiel depuis le 7 janvier et restant sur une série de 15 victoires et 4 nuls sur ses 19 derniers matchs de championnat. Le décor était planté.

Un tableau peu rassurant. D’autant qu’il fallait moins d’une minute aux hommes d’Olivier Guégan pour se créer une première occasion par Sotoca à la retombée d’un corner mais Basilio fermait bien l’angle. Le nouveau portier ruthénois se montrait moins inspiré dix minutes plus tard en cafouillant un ballon dans sa suface, sans que les attaquants grenoblois ne parviennent toutefois à en profiter.

Hormis ces deux frayeurs, le premier quart d’heure voyait aussi les Aveyronnais chercher à sortir proprement le ballon et à se projeter à plusieurs en attaque sur leurs quelques offensives. Sans parvenir toutefois à mettre Maubleu à contribution. Son homologue Enzo Basilio montrait lui une nouvelle fois de la fébrilité à la 25e en sortant à contre-temps ; le centre était dégagé en catastrophe par un défenseur. Dans la foulée, Mellot manquait d’un rien de couper victorieusement un centre de Ras. La dernière occasion de ce premier acte était encore pour le GF38 : Julien Delétraz, l’ancien capitaine du Raf, servait idéalement Sotoca qui poussait trop loin sur son contrôle.

Dominé mais toujours dans le coup, Rodez persévérait au retour des vestiaires et voyait ses efforts rapidement récompensés. Ras arrachait un ballon dans la surface adverse et son puissant tir trompait Maubleu pour l’ouverture du score (52e). La réaction grenobloise ne se faisait pas attendre. Dady s’infiltrait côté gauche et voyait sa frappe contrée passer juste au-dessus des buts ruthénois. Puis Basilio détournait d’une manchette un coup-franc de Peuget. Déjà victorieux 1-0 lors de sa dernière sortie au Stade des Alpes, Rodez reculait de plus en plus mais tenait bon face aux assauts répétés des pensionnaires du Stade des Alpes. Basilio, pas toujours rassurant en première période, se montrait ainsi impeccable sur une frappe de 25 mètres de l’entrant David.

Il fallait finalement un pénalty généreux accordé par Guillaume Paradis pour voir Grenoble égaliser par Belvito (83e). Un retour au tableau d’affichage qui ne décourageait pas pour autant les Ruthénois qui mettaient Maubleu à contribution via une frappe lointaine de Ras.

Finalement, le score en restait là. Un partage des points peut-être un peu frustrant pour le RAF mais qui lance cette saison de National 1 sur de bonnes bases.

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité