Je m'abonne Je me connecte

Déja inscrit ? Connectez-vous

Fermer
Veuillez patienter ...
Erreur d'identification
Mot de passe oublié?

Handball, Nationale 2 : le Roc veut valider la carte jeunes

Entraînés désormais par Julien Demetz, les porte-drapeaux de cette discipline en Aveyron débutent samedi 16 septembre le championnat par l’accueil, à 20 h 15 à l’Amphithéâtre, de Pouzauges. Ils ont digéré, semble-t-il, la relégation et, s’appuyant sur les jeunes, ils sont prêts à rebondir...

16 sept. 2017 / 12h13

Publicité

Ce n’est certes pas une page qui se tourne. Mais, il n’empêche qu’un nouveau tome va s’écrire... Même s’il a failli être repêché, le Roc handball évoluera finalement en Nationale 2 masculine. Et, après cinq saisons à la tête de l’équipe, Milenko Kojic quitte sa tenue d’entraîneur - il reste au club en tant que coordinateur technique de la filière jeune - et c’est Julien Demetz, qui dirigeait jusque là les filles en Nationale 3, qui a pris place au bout du banc.

Formé à Livry-Gargan, avec un certain Aurélien Simon, Julien Demetz a posé son sac à Rodez en 2008 et il a goûté à la Nationale 2 au poste de demi centre. Salarié du club depuis 2009, tout d’abord en CDD puis en CDI deux années plus tard, il a donc hérité, à l’âge de 34 ans, de la formation masculine. Une première expérience à ce niveau-là mais il n’hésitera pas à demander conseil à son prédécesseur. « Milenko n’a aucune amerture et il a trouvé un rôle qui le satisfait, assure-t-il. Il faut que je m’impose mais j’espère que son expertise sera une valeur ajoutée à un moment donné. Je suis certain qu’il ne me fera pas de l’ombre ».

L’aspect financier a compté

Les dirigeants ont décidé de miser sur les jeunes et Julien Demetz partage cette option : « Il y a certes l’aspect financier mais, sportivement, c’est un vrai choix. Pas par défaut ! Il faut reconstruire, s’aguerrir, mais l’objectif est le retour en N1. On a besoin de temps mais j’ai confiance dans ce groupe. Le potentiel est là et il ne demande qu’à s’exprimer ».

En attendant les trois coups du championnat, samedi à 20 h 15 à l’Amphithéâtre contre les Vendéens de Pouzauges, le Roc a déjà attaqué la coupe de France. « On ne la gagnera pas mais c’est du bonus, sourit le technicien aveyronnais. Je croise juste les doigts pour ne pas tomber sur une équipe de la poule, L’Union en particulier ». Son vœu a été exaucé puisque, après avoir sorti Espalion au 1er tour, Gaël Robert et ses partenaires ont hérité d’Objat, le week-end du 30 septembre et 1er octobre. Les Corréziens fréquentent la N3 qu’ils débutent samedi soir... à Espalion.

Julien Demetz a donc quitté les filles : « J’aurais aimé continuer car je n’ai pas pu œuvrer dans la durée mais c’était difficile de dire non à cette belle opportunité, en phase avec mon ambition personnelle ». C’est Roland Michel, ancien entraîneur des garçons d’Espalion, qui a pris les rênes de la formation féminine. L’objectif est clairement défini : la montée en N2. En sautant sur la réforme du championnat, qui prévoit que les huit premières accèdent à l’étage supérieur... Du coup, les deux équipes majeures du Roc regardent vers le haut !

À LIRE AUSSI

Publicité

iframes

Publicité

LE FIL INFO AVEYRON
iframes
Suivez-nous
SORTIR
LES DOSSIERS
INSOLITE

Publicité