Football : Rodez en panne sèche à Marignane

  • Pour Castanier et le Raf, il est grand d'engranger des points pour se mettre à l'abri au championnat.
    Pour Castanier et le Raf, il est grand d'engranger des points pour se mettre à l'abri au championnat. Archives Jean-Louis Bories/Centre Presse
Publié le , mis à jour

CFA/30e journée. Dans la cité connue pour héberger l’aéroport de Marseille, les hommes de Franck Plenecassagne se sont écroulés 3-0 malgré une première période où ils ont dominé les débats. Mais encore une fois, ils ont reçu une leçon de réalisme de la part de leurs adversaires.
 

Fin de série pour les joueurs de Franck Plenecassagne. À l’extérieur du moins où ils étaient invaincus depuis le 22 décembre. Rodez est tombé sur un os hier soir à Marignane et a concédé une deuxième défaite consécutive après celle face à Martigues samedi dernier (1-0). Il va donc vite falloir réagir pour les partenaires de Castanier afin d’entériner au plus vite leur maintien dans la division. Et ce, dès mercredi en match en retard à Monaco.
Car les journées passent vite et les Ruthénois doivent absolument engranger des points pour se mettre à l’abri et ne pas voir leurs concurrents les doubler sur le fil. Pourtant hier, dès l’entame de la partie, ce sont bien eux qui dirigeaient les opérations. Obligeant les Provençaux à rester dans leur camp, Rodez monopolisait la balle dans l’axe médian et privilégiait les décalages pour s’offrir des situations offensives intéressantes. Ainsi quand Bouscarrat était sévèrement bousculé par le capitaine marignanais, sur le côté droit, les joueurs de Plenecassagne héritaient d’un bon coup franc. 

La finition aux abonnés absents

Mais ce même Bouscarrat dosait très mal sa frappe. Une occasion gâchée alors que Marignane commençait progressivement à sortir de l’ornière. Mais les Aveyronnais annihilaient toutes velléités adverses. Le Raf se montrait de plus en plus pressant et Boutabout manquait de peu d’ouvrir la marque sur une reprise trop imprécise.
Rodez aura failli une nouvelle fois dans la finition hier. Car Marignanes n’aura franchement jamais été maître des débats lors de la première période hier. Pourtant, sur une percée de Bosca sur le couloir gauche qui alertait Lamatina, les locaux ouvraient la marque !
Le milieu qui décochait une frappe puissante surprenait Loustallot victime d’un mauvais rebond (30e). Efficacité 100 % pour Marignane ! Car jusqu’ici, ce dernier ne s’était guère mis en évidence. Ce but allait en revanche galvaniser les ardeurs des troupes de Christian Dalger.
Ainsi, après le repos, ce sont bien les Marignanais qui avaient le monopole du cuir et qui misaient sur le contre. Ça payait puisque l’ailier Bosca trouvait Nouar qui ne se faisait pas prier pour doubler la mise (76e). Rodez avait cette fois-ci un genou à terre. Et il mettra le second sur un rush de Belloumou conclu par un tir fuyant qui faisait mouche (88e).
L’addition s’avérait quand même lourde pour les partenaires de Mansour Boutabout qui devront attendre encore un peu pour crier victoire.
 

CentrePresseAveyron.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?