Saint-Cyprien : la foire aux ânes fait le plein

  • Emaillé des anecdotes savoureuses du dresseur, le spectacle des ânes savants attire toujours la foule.
    Emaillé des anecdotes savoureuses du dresseur, le spectacle des ânes savants attire toujours la foule. Myriam Laffont/Centre Presse
  • Près de 3 500 personnes à Saint-Cyprien pour célébrer les ânes.
    Près de 3 500 personnes à Saint-Cyprien pour célébrer les ânes. Myriam Laffont/Centre Presse
Publié le

Les ânes du Dourdou gardent leur cote. Hier, la 17e foire asine couplée au vide-greniers a attiré près de 3 500 badauds. "L’âne a tout pour lui", explique le père de la manifestation.

"Un cheval se dresse alors qu’un âne s’éduque", assure, volontiers taquin, un Jean-Louis Pradels totalement convaincu de l’intelligence supérieure de la gent asine sur la gent équine. "Je ne suis pas tout à fait d’accord", rétorque, tout autant taquine, Maryline Marcillac, qui reconnaît en contrepartie que l’âne est plus conscient du danger que son cousin équidé.

Le débat ne s’enflammera pas outre mesure entre l’actuelle présidente de l’association des ânes du Dourdou (Adaddou) et celui qui a lancé en mai 1997 la première foire aux ânes de Saint-Cyprien. Car, au final, ces deux-là ne tarissent pas d’éloges sur la bête, "belle, pas du tout têtue mais volontaire, attachante, docile et qui a tout pour elle !", et œuvrent main dans la main à la bonne facture d’une foire aux ânes qui rayonne bien au-delà du département.
C’est un an après son installation comme éleveur d’ânes que Jean-Louis Pradels, chef d’atelier reconverti, a une révélation dans une foire de Maurs : "C’était en mai 1996 et je voyais ces pauvres ânes perdus parmi les chevaux, pas du tout mis en évidence. De retour, je suis allé voir le maire de Saint-Cyprien qui a accepté l’idée d’une foire aux ânes le jeudi de l’Ascension."

Et voilà le travail ! Depuis, chaque année, l’incontestable succès populaire se renouvelle. Hier, près de 3 500 badauds se sont croisés sur les places et dans les rues de Saint-Cyprien pour la 17e édition. Une autre excellente révélation a été faite en effet à Jean-Louis il y a treize ans. Pour retenir les visiteurs au-delà de la matinée, consacrée à l’exposition-vente par une douzaine d’éleveurs des quadrupèdes à longues oreilles, l’Adaddou couple à la manifestation une brocante vide-greniers et un mini-marché de producteurs locaux. 150 exposants ont hier aussi bien assuré le spectacle que les ânes savants, cabotins ce qu’il faut. Le volet restauration participe également au succès que les averses de la fin de l’après-midi ont à peine écorné. Cette année, l’association des parents d’élèves a pris en main le petit-déjeuner, -tripous et la tête de veau en vedette-, le déjeuner et la buvette, soit un total de plus de 700 repas. On en brairait pas de plaisir, mais tout comme.

Myriam Laffont
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Conques-En-Rouergue

400000 €

Situé au calme et en position dominante, cet ancien corps de ferme se compo[...]

261500 €

Situé au calme et en position dominante, cet ancien corps de ferme se compo[...]

37000 €

EXCLUSIVITE - NOAILHAC - Terrain constructible au cœur du village, non viab[...]

Toutes les annonces immobilières de Conques-En-Rouergue
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?