Maison d'arrêt de Rodez: les surveillants envisagent de boycotter l'inauguration

  • Les premiers détenus sont attendus fin juin à la maison d'arrêt de Druelle.
    Les premiers détenus sont attendus fin juin à la maison d'arrêt de Druelle. José A. Torres/Centre Presse
Publié le , mis à jour

Prévue le 10 juin en présence de la Garde des Sceaux Christiane Taubira, l'inauguration de la maison de Rodez fait débat au sein des personnels pénitentiaires qui envisagent de boycotter l'événement.

Secrétaire local du syndicat Ufap-Unsa, Christophe Thérond n'ira pas accueillir la ministre Christiane Taubira, le 10 juin, pour l'inauguration de la prison de Druelle. Pas question pour le surveillant de participer à la cérémonie. "Quand on voit cet établissement qui déborde de luxe, on ne peut véritablement que s'indigner !" S'il ne remet pas en cause le principe pour chaque détenu de purger sa peine dans la dignité, quelques-uns des équipements de l'établissement druellois, le font bondir. 

"Des brumisateurs dans la cour de promenade"

"Chacune des cellules est équipée d'un frigo, d'une télévision écran plat avec accès au bouquet Canal+", égrène le surveillant. "La cour de promenade est également équipée de brumisateurs. Avouez que pour des détenus âgés de 20 à 25 ans en moyenne, un brumisateur dans un département comme l'Aveyron, pas spécialement réputé pour ses coups de chaleur, est très exagéré", déplore Christophe Thérond. " Je ne demande pas le bagne de Cayenne, mais quand on compare les conditions d'incarcérations de ces détenus, pour la plupart multirécidivistes, avec les difficultés que rencontrent les gens honnêtes pour se loger décemment, je trouve cela tout simplement indécent". Si 10 surveillants (sur la soixantaine bientôt présente sur le site) seront réquisitionnés pour la venue de la Garde des Sceaux Christiane Taubira, lui n'ira pas. "Je n'ai pas envie de gâcher la fête et je ne suis pas le seul !"

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?