Saint-Michel-de-Llotes Un musée met à l’honneur l’agriculture catalane

  • La commune est réputée pour son musée de l’agriculture catalane installé dans une vieille grange.
    La commune est réputée pour son musée de l’agriculture catalane installé dans une vieille grange. © Estelle PUIG / © Estelle PUIG
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Situé à seulement 2 kilomètres d’Ille-sur-Têt, Saint-Michel-de-Llotes est un petit village comme on les aime. Calme et discrète, la commune est surtout réputée pour son musée de l’agriculture catalane installé dans une vieille grange. Ici, point de bric-à-brac. Mais une très belle rétrospective de ce que fut le travail de la terre par nos ancêtres. La vie des champs, des labours, des vignes est ainsi contée à travers 400 objets dont les plus vieux datent de 1900. Dès la salle d’accueil, le visiteur ne restera pas indifférent puisqu’ici sont exposés un tableau représentant les différents stades de la moisson, une maquette d’un mas typique du Ribéral et un araire en bois. Cet instrument de travail de la terre était connu dès la plus haute antiquité.

La visite se poursuit  avec la salle des labours

Hersage, binage, roulage… on découvre le dur labeur de ses paysans, sur des coteaux abrupts et brûlés par le soleil. Mais une fois qu’il a labouré, semé, planté, l’agriculteur n’est pas au bout de ses soucis. Les parasites peuvent ruiner des mois d’efforts. La salle des traitements explique les méthodes utilisées pour lutter contre ce fléau. Le 24 juin, jour du solstice d’été, marquait symboliquement une nouvelle étape : la moisson. Battage, dépiquage, vannage… l’homme venait d’arracher à la terre de quoi subsister pendant quelques mois. La salle des vins vient compléter la visite. Elle relate “la révolte des gueux” en 1907, l’une des plus graves crises viticoles.

Depuis Ille-sur-Têt, l’accès est fléché jusqu’au musée.
04 68 84 76 40.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir