Lévezou: une décision de justice relance un projet éolien

  • Les membres du collectif Agir pour le Lévezou ont manifesté mardi à l'endroit où pourraient être installées 32 éoliennes.
    Les membres du collectif Agir pour le Lévezou ont manifesté mardi à l'endroit où pourraient être installées 32 éoliennes. XR
Publié le , mis à jour

Le collectif Agir pour le Lévezou dénonce l’implantation de 44 nouvelles éoliennes, dont 19 autour du site du Pic Monseigne. Un projet retoqué en 2009 sur décision prefectorale mais qui pourrait être relancé suite au jugement du tribunal administratif.

Dans les rues du village Mauriac-de-Lévezou, banderoles et panneaux qui dénoncent l'implantation - encore éventuelle - de plusieurs éoliennes sur le Lévezou, ont fleuri sur les balcons, le murs et les clôtures. Comme le redoute l’association Agir pour le Lévezou, l’implantation de 44 nouvelles éoliennes sur le Lévezou, dont 19 autour du Pic Monseigne, le "sommet emblématique du Lévezou", pourrait finalement aboutir. Lancé en 2005 par la société Ventura (aujourd’hui rachetée par Théolia France et dont l’électricité produite serait exploitée par Direct Énergie) sur les trois communes de St-Laurent-de-Lévézou, St-Beauzély et Castelnau-Pégayrols (qui compte déjà 13 éoliennes à Bouloc), le projet avait donné lieu en 2007 à une enquête publique avant d'être finalement abandonné.

Le tribunal de Toulouse casse l'arrêté préfectoral

"La commissaire-enquêtrice avait donné un avis défavorable sur l’implantation de sept éoliennes sur Castelnau-Pégayrols en 2009 et le préfet (Vincent Bouvier, NDLR) avait refusé le projet le 19 juin de cette même année. Or, la décision préfectorale vient d’être cassée par le tribunal administratif de Toulouse le 23 juin après le recours déposé par la société Ventura, le 4 août 2009, pour insuffisance d’expérimentation".

Saint-Laurent-de-Lévézou est aujourd’hui contre le projet

Si Cécile Pozzo di Borgo a désormais trois mois pour réexaminer le dossier, Agir pour le Lévezou est, on l’aura compris, vent debout contre ce projet auquel il est opposé depuis 2005, et entend bien faire part de ses arguments auprès de la préfète. "74 éoliennes sont déjà installées sur le Lévezou à cette date, rappelle Jean Marty. Qui peut cautionner 32 éoliennes sur la crête du Pic Monseigne à 1100 mètres et 140 éoliennes sur le plateau du Lévezou? D’autant qu’aujourd’hui, la commune de Saint-Laurent-de-Lévézou est contre ce projet vu les “dégâts” causés par les éoliennes déjà existantes." Et les membres du collectif de multiplier les témoignages sur la "crise du tissu social" qui s’est installée localement entre propriétaires et le voisins des éoliennes, alors qu’avant "chacun était solidaire des uns des autres". "Il y a de l’amertume aujourd’hui de la part des uns vis-à-vis des autres."

Xavier Rousseau
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?