Dopage : "Rien de plus croustillant" que Jalabert

  • Le sénateur Stéphane Mazars et membre de la commission d’enquête sénatoriale sur la lutte anti-dopage.
    Le sénateur Stéphane Mazars et membre de la commission d’enquête sénatoriale sur la lutte anti-dopage. JAT/CP
Publié le , mis à jour

La commission d’enquête sénatoriale sur la lutte anti-dopage dévoile son rapport mercredi 24 juillet. Présent lors des travaux et pour certaines des auditions, le sénateur de l'Aveyron, Stéphane Mazars l'annonce : "nous allons présenter des choses intéressantes". 

Ce n’est qu’une "annexe". Mais à elle seule, elle focalise l’attention portée sur la conférence de presse que dévoilera, mercredi 24 juillet 2013, la commission d’enquête sénatoriale sur la lutte anti-dopage. Et pour cause, la révélation des noms des cyclistes rattrapés par les contrôles effectués sur les Tours de France 1998 et 1999 -on évoque 44 échantillons d’urine positifs-, a déjà beaucoup fait parler d’elle. La faute à un nom qui a fuité: celui de Laurent Jalabert, révélé par L’Équipe début juin.

EPO : plus rien de "croustillant"

Pour autant, Stéphane Mazars, sénateur de l’Aveyron et membre de la commission, nous l’a confié, "il n’y aura rien de plus “croustillant” puisque l’EPO était largement répandue en 1998. Jalabert est le plus célèbre de la liste." Une manière d’éteindre en partie un feu qui avait déjà poussé les sénateurs à repousser la divulgation des travaux, prévue initialement le 18 juillet, soit le jour de la double ascension de l’Alpe d’Huez de la cuvée 2013 du Tour de France

"Pas fait pour dénoncer untel ou untel."

Et de recentrer sur la mission première : "Ce n’est pas un rapport fait pour dénoncer untel ou untel, ajoute le vice-président de la commission. Mais bien pour préconiser une série de mesures dans la lutte contre le dopage. Et sur ce point, je pense que l’on va proposer des choses intéressantes."

Présent notamment lors de la visite à la mi-mai de la commission en Suisse, au siège de la Fifa ou du Comité international olympique (CIO), Stéphane Mazars ne sera pas de la conférence de presse du jour, animée par le président et le rapporteur. En revanche, celui-ci sera l’invité de l’émission de radio "Du Grain à moudre d’été", jeudi à 18h15, sur France Culture.

 

Max.R
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?