Transport scolaire en Aveyron : les familles repassent à la caisse

  • Cette année, le premier titre de transport coûtera 130€.
    Cette année, le premier titre de transport coûtera 130€. José A.Torres/CP
Publié le , mis à jour

Rentrée scolaire. Pour la première fois depuis 2007, les familles vont devoir participer financièrement au transport scolaire. Une "nouveauté" dont elles se seraient passées...

S’il est une nouveauté dont se seraient bien passées les familles aveyronnaises en cette rentrée, c’est bel et bien la fin de la gratuité du transport scolaire, décidée par le conseil général. Une nouveauté qui fait mal, mais qui n’en est pas vraiment une: ce n’est en effet que depuis la rentrée 2008-2009 que la gratuité avait été mise en place. Nous en étions alors aux prémices de la crise économique et l’État avait encouragé les collectivités à rendre du pouvoir d’achat aux Français. "Parce que nos finances nous le permettaient alors, nous avions voté cette mesure", rappelle Jean-François Galliard, conseiller général de Nant, qui tient aujourd’hui les cordons de la bourse. Las, depuis, de l’eau est passée sous les ponts et les difficultés budgétaires ont aussi gagné l’Aveyron : le Département a estimé aujourd’hui qu’il n’avait plus les moyens de ce choix politique. D’où un rétropédalage qui passe mal dans les foyers aveyronnais.

Le conseil général demande des efforts

"Plus que le tarif, les gens remettent en cause la fin de la gratuité", reconnaît Jean-François Galliard. Lequel rappelle toutefois que l’organisation du transport scolaire, tombée dans l’escarcelle des Départements en 1982, mais que l’Aveyron assurait depuis 1970, "revient en moyenne à 1 100 euros par an par élève transporté". Ainsi, si la gratuité n’est plus d’actualité -sans doute pour longtemps-, le tarif est moindre qu’en 2007-2008 puisqu’il en coûte aux familles 130 pour le premier enfant, contre 148€ en 2007-2008. Pour le deuxième, elles paieront 100 € (148 € en 2007), puis 50 € pour le troisième (gratuit en 2007), le titre de transport de chaque enfant suivant étant gratuit (idem en 2007). Jean-François Galliard a fait le calcul: il en coûtera donc 280 € cette année pour une famille de trois enfants, contre 296 € en 2007 : il n’est pas certain que ce comparatif console tout le monde..."Nous avons conscience que nous demandons des efforts" glisse le conseiller général.

Lourde machine

Reste que le Département, s’il rappelle les Aveyronnais à la caisse, n’a pas souhaité baisser le curseur en terme de qualité de service. Aujourd’hui comme avant, il "ouvre" un circuit dès lors qu’il y a nécessité de conduire deux élèves ayant droit à plus de 3kilomètres de leur établissement. Des critères qui font du département un des mieux desservis de Midi-Pyrénées, avec 660 circuits quotidiens assurés par 250 bus et 510 véhicules particuliers. Lesquels permettent de transporter tous les jours 13 000 enfants, auxquels il faut ajouter 3 100 internes et 175 en situation de handicap. Une grosse machine qui coûte 14,5 M€ par an, 66% étant à la charge du Département, 22% à la charge des communes, les 12% restant étant ceux qui retournent auprès des familles. La fin de la gratuité va permettre au conseil général d’économiser un peu plus de 1,7 M€. Notons enfin que l’organisation du transport scolaire, ainsi que les tarifs, sont sensiblement différents au niveau des communautés de communes urbaines telles l’Agglo de Rodez, Millau et Decazeville, puisque le scolaire se greffe, au prix de quelques aménagements, sur le transport urbain existant.

Pascal Laversenne
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?