La crise pointe à l’Escrime Rodez Aveyron

  • Après José-Luis Abajo, le multimédaillé olympique et très médiatique Fabrice Jeannet, pourrait également quitter le club.
    Après José-Luis Abajo, le multimédaillé olympique et très médiatique Fabrice Jeannet, pourrait également quitter le club. Archives JLB
Publié le , mis à jour

Plombé financièrement par une saison exceptionnelle au niveau sportif, le club d'escrime ruthénois espère un coup de pouce des collectivités. Sans quoi "la suite sera tumultueuse" indique le nouveau président Jean-Michel Goubert. 

Championnats de France, du monde, d’Europe; Coupes de France, d’Europe ou du monde. Le tout en individuel et/ou par équipes. Pour les catégories seniors, mais aussi vétérans et jeunes! La saison 2012-2013 de l’Escrime Rodez Aveyron a été exceptionnellement riche... en frais de déplacement - et en résultats. Du coup, le club dirigé depuis fin juin par Jean-Michel Goubert est dans l’impasse au niveau financier. "On a un trou de 30 000€ sur environ 190 000€ de budget", envoie de but en blanc Bruno Gares, maître d’armes à l’Era. "En fait, c’est 16 000€ sur la saison écoulée et autant sur la saison à venir, précise son président. Et cela alors que l’on met en place des restrictions à tous les niveaux au sein du club. Notamment une nouvelle grille de remboursement des frais indexée sur la performance des tireurs. On ne peut pas faire plus."

José-Luis Abajo prié de faire ses valises 

Une politique de rigueur qui pousse les dirigeants du club ruthénois-classé cette saison 3e club européen à l’épée! - à revoir leurs prétentions sportives à la baisse. "On dégraisse. Même si on n’avait pas de gras. Sur la saison qui arrive, on tirera sans remplaçant !", indique Bruno Gares. Conséquence directe: l’Espagnol José-Luis Abajo, médaillé olympique à Pékin et qui ne coûtait que "4 500€ au club à l’année", selon son maître d’armes, a été prié de faire ses valises.

On a recruté un jeune Italien de 22 ans, Gabriele Bino, pour le remplacer". Plusieurs jeunes, garçons et filles, issus de la formation du club ont aussi été obligés de quitter le navire. Et la tête de pont, le multimédaillé olympique et très médiatique Fabrice Jeannet, pourrait suivre. "Nous sommes actuellement en phase de discussions", annonce Gares. Le destin du double champion olympique serait lié aux éventuelles aides accordées ou non au club par les collectivités locales. Et notamment le Grand Rodez.

La balle dans le camp de l’Agglo

"Nous avons demandé à l’Agglo une subvention exceptionnelle de 15 000€ et une augmentation de la subvention régulière (env. 27 000€, NDLR) d’autant, relate Jean-Michel Goubert. La grille actuelle (d’attribution des subventions aux clubs sportifs, NDLR) est injuste : si un sport collectif monte d’une division, c’est 25 000€ en plus. Nous, nous sommes 3e club européen et sur la grille, rien n’est prévu..." 

Le vote des élus quant à l’acceptation ou pas de la demande de l’Era - qui espère toujours une salle d’armes dédiée plutôt que d'un "fond de couloir à l’Amphi" dixit Bruno Gares- devrait avoir lieu à la fin du mois. Et si la réponse s’avérait négative, Jean-Michel Goubert s’attend à une suite "assez tumultueuse, cela paraît inévitable"

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

800 €

APPARTEMENT TRAVERSANT SITUE AU 2EME ETAGE AVEC ASCENSEUR LA CUISINE EST AM[...]

288 €

RODEZ : Appartement T1 lumineux situé dans quartier résidentiel proche de l[...]

294 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Pièce principale avec coin[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?