Sporting Club Decazevillois

Decazeville : défait à Sarlat, le SCD est déjà sous pression

  • A Sarlat, les Decazevillois ont laissé filer une victoire qui s'offrait à eux.
    A Sarlat, les Decazevillois ont laissé filer une victoire qui s'offrait à eux. Archives CP / Archives CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Rugby (Fédérale2). Après un match nul en ouverture puis un revers concédé à Sarlat samedi (12-8), le Sporting est déjà dans l’obligation de gagner face à Figeac dimanche s’il ne veut pas se voir distancé du wagon de tête.

Frustrés. Joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters, tous nourrissaient un fort sentiment de frustration au sortir de la pelouse de Sarlat samedi soir. "Mais, comment a-t-on fait pour perdre ce match ?" se demandait-on dans le camp "ciel et blanc". Difficile de comprendre, en effet, tant le Sporting était au-dessus de son adversaire. Et ce n’est pas faire injure à Sarlat, plus qu’impuissant devant son public, de dire cela.

Alors s’il est toujours désagréable de désigner un joueur en particulier notamment dans un sport qui pousse le collectif à son paroxysme, il est certain que la maladresse de Malkhaz Urjukashvili a coûté cher. Le buteur géorgien, ombre de lui-même sur son aile samedi soir, a manqué une transformation mais surtout quatre pénalités à sa portée. L’ouvreur Florent Petitjean n’a pu jouer les pompiers de service et a quant à lui raté sa seule tentative.

Le Sud-Africain Ndlovu se révèle

Bref, gagner à l’extérieur n’est pas chose aisée. Alors en laissant passer autant de points (17 au total), cela devient quasiment mission impossible. Notamment car les Decazevillois n’ont que rarement été en situation de marquer des essais malgré une présence en touche impériale via l’inévitable Anthony Julian. Une frustration qu’il faudra rapidement évacuée car dimanche, c’est le voisin figeacois qui se présente à Camille-Guibert.

Le SCD n’aura déjà plus le droit à l’erreur après son match nul en ouverture face à Bergerac (18-18) et le revers concédé à Sarlat. Le Sporting peut déjà s’appuyer sur sa défense bien en place samedi. Bien en place, la recrue Sya Ndlovu, auteur du seul essai du match, l’a également été. Nul doute que le joueur s’avérera une bonne pioche du mercato. Percutant, intelligent dans son jeu, il s’est fondu dans les systèmes du duo de coaches Borel-Boukanoucha. Il est certainement le plus gros point positif de la soirée passée à Sarlat.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

43300 €

Venez découvrir ce terrain situé sur les hauteurs de Decazeville. Terrain c[...]

26800 €

Ce terrain constructible de 3 500 m2 situé sur les hauteurs entre Decazevil[...]

60000 €

A VENDRE-Maison de ville T4 mitoyenne avec cave, balcon exposé sud et jardi[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir