Espalion : visite d’un maire malgache en terre inconnue

  • Léon Rasolofoson, de passage<QA0>
à Espalion, fier de poser
avec ses couleurs.
    Léon Rasolofoson, de passage à Espalion, fier de poser avec ses couleurs. OC
Publié le

Depuis 2002, l’association Rouergue Androna aide le village malgache d’Ankiabe Salohy. Pour la première fois, le maire Léon Rasolofoson foule le sol français.

Zéro voiture pour 30 000 habitants. Autant dire que Léon Rasolofoson mesure la différence entre son pays, sa commune rurale d’Ankiabe Salohy et le Rouergue, bien que fortement rural aussi. "Nous n’avons pas d’électricité, les routes sont impraticables les jours de pluie. Ici les routes sont belles, le téléphone est partout comme l’eau potable. Les agriculteurs sont riches ici alors que chez nous ils sont pauvres".

Arrivé le 16 septembre, Léon Rasolofoson découvre donc la France, particulièrement l’Aveyron qui, via l’association Rouergue Androna lui vient en aide (lire ci-dessous). Venu chercher des financements pour la construction d’une école et d’un hôpital dans son pays particulièrement pauvre et instable politiquement avec "33 candidats aux prochaines élections en octobre prochain et une corruption très marquée", Léon Rasolofoson n’est pas mécontent de venir en Aveyron. "J’espère pouvoir revenir rapidement, la nourriture est bonne ici !"

Des gousses de vanille à Espalion

En attendant, il a participé le week-end dernier au vide-greniers d’Espalion où il a tenu un stand pour vendre des gousses de vanille. Des actions qui permettent surtout de promouvoir sa cause tant les fonds sont surtout récoltées grâce aux adhésions de l’association. Parti pour devenir prêtre, le maire d’Ankiabe Salohy a suivi une formation religieuse agrémentée d’une filière philosophique pour finalement découvrir l’amour charnel et vivre actuellement en concubinage.

Mais c’est entre autre, grâce à un prêtre, le père Alazard, natif de Lassouts, que l’association et sa commune sont en contact pour suivre les avancées en revenant en Aveyron pendant un mois tous les trois ans. Léon Rasolofoson doit rencontrer au cours de son séjour les maires de Rodez et Sébazac.

Pour l’heure, les rendez-vous ne sont pas encore inscrits à l’agenda des élus. En revanche, le maire d’Ankiabe Salohy a prévu de se rendre le 29 septembre à Lourdes avant de prendre le vol du retour à Paris le 4 octobre pour retrouver la misère tout en gardant le sourire. Une leçon d’humanité qui montre que la vanille est bien plus sucrée que l’amertume de l’homo sapiens occidental.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

116600 €

A proximité de toutes les commodités, dans un quartier calme d'ESPALION, à [...]

330 €

Au centre ville d'Espalion, appartement de type 2 composé d'un séjour, d'un[...]

630 €

ESPALION : Grand appartement traversant au coeur d'Espalion, proche des co[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?