Rodez

Rodez : avant l'Unesco, la ville attend son label

  • La cathédrale attire chaque année près de 300 000 visiteurs. Les estimations tablent sur 80 000 à 100 000 visiteurs par an au musée Soulages.
    La cathédrale attire chaque année près de 300 000 visiteurs. Les estimations tablent sur 80 000 à 100 000 visiteurs par an au musée Soulages. - Archives Centre Presse/José A. Torres
Publié le / Modifié le S'abonner

PATRIMOINE. La municipalité attend le "cachet" Ville d'art et d'histoire mi-novembre. Le Grand Rodez, en charge de la culture et du patrimoine, souhaite professionnaliser les visites, dont celle de la cathédrale, monument attirant le plus grand nombre de visiteurs.

Dans la perspective du classement de Rodez au patrimoine de l’Unesco, la municipalité espère décrocher le label "Ville d’art et d’histoire". Car ce label, attendu le 14 novembre aura bien sûr des retombées économiques importantes en matière touristique et par conséquent économique.

Et la vedette à Rodez, c'est la cathédrale. Le monument accueille jusqu’à 300 000 visiteurs par an alors que les prévisions pour le musée Soulages tablent sur  80 000 à 100 000 entrées. Des chiffres qui invitent les politiques, tels Jean-Michel Cosson, en charge de la culture et du patrimoine au Grand Rodez à à se préoccuper sérieusement de la gestion du patrimoine.

"On ne peut plus se satisfaire des visites organisées l’été. Il faut amplifier les visites", explique Jean-Michel Cosson. Les exigences du label Ville d’art et d’histoire, conduisent à écarter certains acteurs comme l’association Les Amis de la cathédrale.

L'Agglo veut, en effet, maintenant confier les visites uniquement à des guides ou des conférenciers professionnels. Elle lance d'ailleurs une réflexion pour remettre à plat tout le fonctionnement autour du patrimoine.

Réagir