Rodez : il creuse une tranchée et découvre un squelette

  • Les ossements étaient enfouis à une cinquantaine de centimètres de profondeur.
    Les ossements étaient enfouis à une cinquantaine de centimètres de profondeur. Repro CP
Publié le , mis à jour

Deux salariés d’une entreprise de rénovation ont découvert mardi sur leur chantier un squelette enfoui à une cinquantaine de profondeur. Les ossements ont été transférés à l’Institut médico-légal de Montpellier. 

C’est une découverte dont ils se seraient bien passés. Mardi, alors qu’ils étaient en train de creuser une tranchée sous le plancher d’une vieille habitation du centre-ville de Rodez, deux salariés d’une entreprise de rénovation (ils préfèrent conserver l’anonymat) ont découvert un squelette enfoui à une cinquantaine de centimètres de profondeur. En dégageant les ossements, les deux hommes constatent qu’il s’agit d’un squelette de petite taille. "À première vue, d’après la taille du crâne, je dirais que c’est celui d’un enfant de 3 ou 4 ans"

"On n’a plus touché à rien et on a appelé la police"

Venus sur place mercredi matin, les policiers ont ramassé les ossements et les ont transportés à l’Institut médico-légal de Montpellier où différentes analyses doivent permettre de déterminer l'âge des ossements, leur ancienneté et peut-être les causes du décès. Selon les premiers éléments, il pourrait s’agir d’un enfant ou d’une personne de petite taille.

Une maison de famille

La bâtisse sous laquelle a été faite cette découverte est propriété de la même famille depuis les années cinquante. Il est donc fort probable que le corps s’y trouvait déjà à l’époque à laquelle ils en ont fait l’acquisition. "À ma connaissance, c’est la première fois que des travaux sont entrepris dans le sous-sol de cette bâtisse du centre ancien", précise l'un des salariés. Pour autant et compte tenu de leur état de conservation, les ossements ne semblent pas dater du moyen âge.

Le mystère reste entier

Aucun archéologue n’a d'ailleurs été mandaté sur place et les travaux ont pu reprendre hier, normalement, après le départ de la police qui n'ont fait état d’aucune disparition -récente ou remontant à une cinquantaine d’années- non élucidée. Le mystère est donc complet. Seul le résultat des analyses menées à Montpellier devrait permettre de lever le voile sur ce mystérieux squelette.

Rachid Benarab
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

284 €

Vous êtes à la recherche d'un petit pied-à-terre sur RODEZ, ou bien vous êt[...]

415 €

Cet appartement vous propose: Un séjour donnant sur une terrasse de 17 m2 U[...]

339 €

Situé au cœur du quartier du Faubourg, venez visiter ce très bel appartemen[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?