Obsèques d'Aude : Millau ville morte

  • Obsèques d'Aude : Millau ville morte
    Obsèques d'Aude : Millau ville morte
Publié le

Drame. Les obsèques d’Aude devaient être célébrées à Millau en début d'après-midi. Les magasins baissent le rideau. La mairie ferme.

Partout la même image, sur toutes les portes des commerces de Millau. Celle de cette rose rouge ouverte sur un paysage caussenard. La photo a été prise par Aude, l’adolescente de 14 ans sauvagement assassinée dans la nuit de vendredi à samedi. Une tragédie qui a saisi les Millavois d’effroi et d’émotion.

Opération ville morte

Alors la ville a suspendu son souffle, aujourd’hui, dès 14 heures, lorsque devait débuter la cérémonie d’obsèques en l’église Saint-François. Les commerçants allaient tirer le rideau pour au moins une heure. En plus de la photographie sur leur porte, ils étaient invités à placer une bougie sur leur seuil.

La famille d’Aude a été consultée. Elle n’a pas souhaité que ce soit un portrait de la jeune fille qui s’affiche sur toutes les vitrines, mais cette rose rouge, en guise d’hommage. Pas question de le faire durer des jours et des jours.

Le boulevard de l’Ayrolle fermé

Les commerces ne seront pas les seuls à fermer. Afin de permettre aux agents de rendre un dernier hommage à Aude, les grilles de la mairie resteront closes de 14 heures à 16 heures. La mère de la victime est employée municipale. "La mairie tout entière l’accompagne dans cette épreuve, assure le maire Guy Durand, qui se dit "bouleversé".

Un arrêté municipal a été pris pour interdire la circulation et le stationnement sur le boulevard de l’Ayrolle, entre le Mandarous et la trouée Saint-Martin, de 13h30 à 17heures. Un système de sonorisation retransmettra la cérémonie à l’extérieur, pour permettre à ceux qui ne pourront rentrer dans l’église de participer à l’hommage. Pour que Millau, unie dans la peine, dise adieu à Aude. Son "petit ange".

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?