Rodez Aveyron Football

Football : Camara blessé, le RAF KO

  • Secouru par les sapeurs-pompiers, Alsény Camara a été opéré dimanche après-midi à Toulouse.
    Secouru par les sapeurs-pompiers, Alsény Camara a été opéré dimanche après-midi à Toulouse. Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner

Défait à domicile face à Pau (2-1), le Raf a perdu bien plus que son match. Sérieusement blessé au bras, le défenseur Alsény Camara sera absent de longues semaines, au moins... 

Défait à domicile face à Pau (2-1), le Raf a perdu bien plus que son match face. Sérieusement blessé au bras (triple fracture de l'humérus), le défenseur Alsény Camara sera absent plusieurs semaines, au moins. Une tuile de plus pour la défense ruthénoise déjà décimée par les blessures. 

Alsény Camara, valeur sûre de la défense du Raf 

Joueur le plus utilisé du groupe fanion - il est le seul à avoir participé à tous les matches de championnat en intégralité (!) - Alsény Camara a été transporté à Toulouse pour être opéré dans dimanche après-midi d’une triple fracture de l’humérus. Une tuile pour le Guinéen. Une catastrophe pour le Raf qui va devoir se passer de la "valeur sûre" de sa défense.  "La blessure d’Alsény Camara est plus grave que la défaite, c’est très embêtant pour lui et cela nous affecte aussi" a reconnu Franck Plenecassagne, évoquant "une double peine".

Camara, Faviana et Roumégous sur le flanc

Il est vrai que cette blessure ne fait vraiment pas les affaires du staff «sang et or» puisque les défenseurs centraux Adrien Faviana (genou) et Jérémie Roumégous (jambe) sont, eux aussi, sur le flanc au minimum jusqu’à la fin janvier.

Pas de recrutement, Inzérillo testé en charnière

Du coup, Pierre Bardy se trouve être le seul «central» de métier encore apte au sein de l’effectif. Malgré cela, le manager du club, Gregory Ursule, a coupé court à un éventuel recrutement lors du mercato hivernal pour pallier cette situation délicate alors que le MHSC débarquera le 5 janvier à Paul-Lignon en Coupe de France. "Ce n’est pas du tout dans nos prévisions. N’oublions pas que seulement deux matches de championnat sont programmés en janvier."

Quoi qu’il en soit, Franck Plenecassagne devra «bricoler» avant les possibles retours de Faviana et/ou de Roumégous, absents depuis des mois. Sachant que Nice II déboule rue Vieussens dès ce samedi 21 décembre (19 heures). 

Quelles solutions ?

Discret comme à son habitude, le coach ruthénois concède cependant qu’un replacement de Chebake ou d’Oliveira, habituels latéraux, sera compliqué au vu de leurs profils. Reste à faire confiance à un joueur titulaire du poste avec la réserve (DH) ou à faire reculer d’un cran un milieu défensif (Castanier, Bobek ou Banor ?).

D’autres solutions pourraient aussi être trouvées. Samedi Steven Inzérillo, habituel milieu droit, a été testé en charnière avec la réserve. Un poste qu’il a déjà occupé à Calvi, son club précédent. 

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir