Rodez-Onet-le-Château Handball

Handball : la relève se dessine au Roc

  • L’entraîneur Julien Demetz (debout à gauche) et ses protégés gravissent une à une les marches au sein de l’élite de la catégorie -18 ans.
    L’entraîneur Julien Demetz (debout à gauche) et ses protégés gravissent une à une les marches au sein de l’élite de la catégorie -18 ans. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Handball. Si l’équipe fanion senior brille en Nationale 1 et s’apprête à accueillir Saint-Raphaël samedi en Coupe de France, les -18 ans du Roc ne sont pas non plus en reste. Pour la première fois de l’histoire du club, ils ont en effet gagné dimanche leur billet pour intégrer l’élite de la catégorie. 

"La Nationale 1, c’est la vitrine. Mais c’est bien, également, de montrer que derrière ça bosse." Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Julien Demetz sait de quoi il parle puisque ses -18 ans garçons en ont apporté la plus éclatante des preuves dimanche.

Phase finale 

En allant s’imposer à Oloron (23-16) au cours d’un match de la dernière chance, les jeunes pouces ruthéno-castonétoises ont en effet glané leur billet d’entrée parmi l’élite de la catégorie: « la phase finale » du championnat de France. Et c’est une première dans l’histoire du club aveyronnais, déjà auréolé cette saison du titre honorifique de seul club amateur de l’Hexagone à disposer de quatre équipes au niveau national (seniors garçons et filles, -18 ans garçons et filles).

Mais à y regarder de plus près, cette première ne serait pas tout à fait un hasard. "C’est notre 5e saison à ce niveau, note Demetz, ancien demi-centre de l’équipe première senior et entraîneur des jeunes «Rocistes» depuis 2009. [CIT]Les trois premières, on s’est maintenu de justesse. Lors du dernier exercice, on s’est qualifié pour les 8es de finale du Challenge de France (compétition où sont reversés les clubs terminant entre la 4e et la 6e et dernière place de la 1re phase). Tous les ans, on est un peu mieux. C’est intéressant." 

Groupe "certifié Aveyron"

Intéressant car cela acte la progression d’une génération s’insérant dans une politique de formation actée depuis plusieurs années. Et dont Kévin Sarret ou Rémi Philoreau sont désormais les meilleurs représentants en Nationale 1. Mais à entendre le coach, ce groupe quasiment "certifié Aveyron", avec notamment 8 pensionnaires de la section sportive du lycée Monteil, dispose aussi de qualités particulières.

"Individuellement, ce n’est pas la génération la plus talentueuse. Mais collectivement, il y a un état d’esprit très fort et c’est homogène." Cela lui permet de repousser des limites. De quoi voir encore plus loin, jusqu’aux sommets? "Ce sera dur car lutter face à des métropoles telles que Toulouse et leur bassin de recrutement, ce sera très difficilerelativise le trentenaire, déjà auprès de ce groupe en -15 ans. Mais en même temps qu’une récompense, ce sera une découverte. Et un moyen de travailler et de se faire plaisir."

Lors de la 2e phase du championnat de France, le Roc devrait affronter Toulouse, Blagnac, Tournefeuille, Libourne et Bruges.

Maxime Raynaud
Voir les commentaires
Réagir