Rodez-Onet-le-Château Handball

Coupe de France : le Roc handball veut croire au «miracle»

  • Yannick Cham a joué la saison dernière contre les Varois avec le club de Toulouse.
    Yannick Cham a joué la saison dernière contre les Varois avec le club de Toulouse. Archives JLB / Archives JLB
Publié le / Modifié le S'abonner

16es de finale. Match historique pour les Aveyronnais qui accueillent ce soir une formation varoise de Saint-Raphaël qui évolue en Division 1, sur le parquet d’un Amphithéâtre qui affichera complet pour l’occasion (20h30).

Milenko Kojic est tout heureux de pouvoir répondre à la question: "En Coupe de France, est-ce qu’au hand, il peut y avoir des surprises comme au foot?"Le coach du Roc est catégorique: "Il en existe beaucoup beaucoup moins. En règle générale, j’irai même à dire à 90%, le club hiérarchiquement supérieur l’emporte. La différence est énorme entre les structures professionnelles et les autres. Trop de paramètres entrent en jeu. Ce serait un exploit, voire un miracle si on gagnait." 

"Un match piège par excellence"

Un avis que ne partage forcément Christian Gaudin, l’entraîneur de Saint-Raphaël qui garde en mémoire les deux dernières éliminations de son équipe dans cette compétition : la saison dernière contre Nîmes (Division 2) et il y a deux ans, au même stade des 16es de finale, sur le parquet de Bordeaux, club de... Nationale 1, à la loterie des penalties.

"Sans vouloir faire injure au Roc, nous devrions normalement l’emporter mais j’ai appris qu’il ne fallait négliger aucune équipe, surtout avec notre passé en Coupe de France. C’est un match piège par excellence." Alors, ce Roc-Saint-Raphaël, moment historique pour le club aveyronnais qui joue pour la première fois de son histoire contre une formation de l’élite, est-il joué d’avance?

"Montrer quelque chose"

"Nous devons nous mobiliser et surtout avoir la volonté de montrer quelque chose de digne, avance le coach ruthéno-castonétois. Nous avons là une occasion rare de nous frotter à une Division 1. Il ne faut pas laisser passer cette chance. Je n’ai pas eu d’ailleurs à trouver beaucoup de mots cette semaine pour motiver le groupe. J’ai confiance dans mes joueurs."

Cela n’empêche pas de les mettre en garde: "Il ne faudrait pas non plus que les gars en rajoutent ou surjouent. Parfois, à trop vouloir bien faire, on en oublie les fondamentaux. C’est un peu le piège qui nous attend."

Quatre victoires consécutives pour Saint-Raphaël

Du côté de Saint-Raphaël, le discours n’est pas le même. Les Varois entrent en piste à ce stade de la compétition. "J’aurai aimé un tirage plus clément, notamment en matière de kilomètres, lâche l’ancien gardien des Barjots et des Costauds. Physiquement, cela commence à être difficile car mercredi soir, on jouait à Ivry. La victoire aura peut-être effacé la stigmates de la fatigue."

Loin derrière les coleaders Dunkerque -qu'ils ont été les seuls à les battre- et Paris, les Raphaëlois (6es) se tiennent dans un mouchoir de poche avec Montpellier, Toulouse et Nantes. Ils restent sur quatre victoires consécutives, dont deux à l’extérieur et une à domicile au forceps contre les Héraultais.

"Tout va bien pour l’instant, confirme Christian Gaudin. Nous enchaînons les bonnes performances et il serait dommage que l’on s’arrête en si bon chemin." Avec les Olsen, Caucheteux, Abily, Jurka, entre autres, et la muraille Djukanovic, les Varois sont armés pour ne pas se faire piéger. À moins d’un miracle...

PA.D.S.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

329 €

Appartement traversant de type 1 bis composé d'une entrée, d'une pièce prin[...]

330000 €

Rodez - Maison de charme de 230m² habitables sur un terrain de 620m² arboré[...]

789 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Prestation de qualité sur l[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir