Faits divers

Aveyron : les cambriolages de maisons enfin à la baisse en 2013

  • Les chiffres de la délinquance 2013 conforte encore 'Aveyron comme l'un des départements les plus sûrs de France.
    Les chiffres de la délinquance 2013 conforte encore 'Aveyron comme l'un des départements les plus sûrs de France. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Aveyron. Hier, l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a rendu son bilan chiffré de l’année 2013. L’Aveyron y figure encore parmi les départements les plus sûrs.

Alors que les autorités ne commenteront ce rapport que la semaine prochaine, le bilan de la délinquance 2013, avec son habituel lot de statistiques et de chiffres, a été publié hier. Ce dernier conforte l’Aveyron dans le palmarès des départements français les plus sûrs.

Les cambriolages de maisons enfin à la baisse...

Si le rapport national relève une poursuite de la hausse des cambriolages, l’Aveyron tient le cap et parvient à maîtriser ce phénomène, devenu fléau. Après cinq ans d’augmentation continue, le nombre de cambriolages sur le département repart à la baisse. En 2013, 357 cambriolages de maisons principales et secondaires ont été constatés, contre 414 en 2012 et 457 en 2011. Il semblerait que les efforts unis des forces de police et de gendarmerie aient porté leurs fruits : mise en place d’une cellule dédiée, de très nombreuses actions coordonnées organisées chaque mois sous réquisition du parquet, mais aussi et surtout l’intervention, sur chaque cambriolage, d’une équipe de police technique et scientifique...

... mais des locaux industriels et commerciaux de plus en plus touchés

En revanche, les cambriolages des locaux commerciaux ou industriels augmentent considérablement. Après avoir bondi de 239 faits en 2011 à 300 en 2012, ils atteignent aujourd’hui les 340 infractions constatées, principalement en zone gendarmerie, dans des locaux isolés et peu sécurisés situés dans des zones artisanales. Déjà concerné l’an passé, le lieutenant-colonel Frédéric Le Meur, patron des gendarmes aveyronnais expliquait alors: "ce ne sont pas les mêmes horaires. Les cambriolages de résidence ont lieu principalement le jour, où nous avons axé nos efforts au détriment de la surveillance d’une partie de la nuit, où sont visités les locaux professionnels".

Les vols avec violence à la hausse

L’Aveyron n’échappe pourtant pas à la délinquance et toutes les infractions ne connaissent pas la même tendance à la baisse. Si le nombre total de vols stagne par rapport à 2012, à hauteur de 3538 faits constatés, l’année 2013 consacre les vols avec violence. Dans cette catégorie, les chiffres s’envolent de 33%, passant de 75 faits à 100 cette année.

Étonnant décollage également du côté des vols d’accessoires sur véhicules à moteur immatriculés, qui cumulent 290 infractions en Aveyron cette année, soit une hausse de 50%. Le constat est le même quant aux vols dits «à la roulotte», à l’intérieur des voitures, qui représentent une augmentation de 25%, atteignant 441 constatations de faits.

L'Aveyronnais se sentirait-il trop en sécurité ?

Le bilan reste le même: l’Aveyronnais a un très fort sentiment de sécurité. Ce qui est sans doute très bien pour la santé morale l’est beaucoup moins à l’heure d’organiser la prévention en matière de lutte contre le vol.

Les préfets, les procureurs et les représentants des forces de l’ordre se disent très étonnés du comportement de beaucoup : c’est le moteur qui tourne pour aller chercher le pain, les objets de valeur sur le siège, la clé de la maison sous le paillasson ou dans la boîte aux lettres... "Il faut parfois que les gens soient victimes plusieurs fois d’un vol pour qu’ils se décident enfin à installer des protections ou à faire attention" conclut Frédéric Le Meur.

Lola Cros
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir