Villefranche : Serge Roques brigue un troisième mandat

  • Candidat à sa succession, le maire de Villefranche-de-Rouergue, Serge Roques, souhaite "terminer ce qu'il a commencé".
    Candidat à sa succession, le maire de Villefranche-de-Rouergue, Serge Roques, souhaite "terminer ce qu'il a commencé". JAT
Publié le , mis à jour

Municipales. Le maire sortant Serge Roques a officialisé sa candidature pour un troisième mandat municipal. La nouvelle liste définitive sera connue mi-février et rajeunie pour moitié.

Terminer ce que l’on a commencé. Cet adage, Serge Roques, maire de Villefranche-de-Rouergue souhaite le mettre en pratique. C’est la raison pour laquelle il a officialisé son intention de briguer un troisième mandat de maire. Une candidature qui n’est n’étonnera personne… "Nous avons entrepris beaucoup de choses au cours du mandat. La transformation de la ville est en cours. Le travail est loin d’être terminé, c’est pourquoi nous ambitionnons de le poursuivre, si les Villefranchois nous accordent à nouveau leur confiance", déclare-t-il.

Prime à la jeunesse

Un travail que le maire candidat entend mener avec son équipe. Si celui-ci reste discret sur la composition de sa liste, qui devrait être officiellement dévoilée mi-février, le premier magistrat sortant affirme que sa liste aura la prime à la nouveauté et à la jeunesse. "Environ la moitié de la liste est renouvelée et elle l’est par des jeunes qui seront en situation d’être éligibles", souligne-t-il. En l’occurrence, les 26 personnes sur les 33 que doit compter la liste.

Laurent Tranier, premier adjoint

Une illustration de cette volonté réside dans le choix du premier adjoint. Un choix qui s’est porté sur Laurent Tranier, actuel conseiller municipal en charge de l’image de la ville. "C’est une décision que nous avions prise d’un commun accord, il y a un certain temps, avec mon premier adjoint, feu Jean-Claude Deltor", précise Serge Roques. Interrogé sur la liste, et sur sa composition politique, le maire souhaite évacuer un doute."Je n’ai pas pour habitude de demander aux personnes que je sollicite pour figurer sur ma liste, si elles ont telles ou telles couleurs politiques. Je recherche des citoyens qui souhaitent s’engager pour leur ville", assure-t-il.

Modération fiscale

Une liste en cours de formation et un programme pas encore dévoilé. "C’est participatif. Nous discutons beaucoup avec les personnes qui sont déjà partantes. J’ai des idées pour notre ville, mais le travail est celui d’une équipe. Ce qui est certain, c’est que nous souhaitons poursuivre l’impulsion qui a été donnée précédemment. L’idée n’est pas que de gérer le fonctionnement de la ville municipale. Il ne faut pas ronronner, mais continuer à aller de l’avant", explique le maire.

Un maire qui souhaite appliquer une politique pragmatique et notamment en matière d’impôts. Lorsqu’on lui oppose les derniers propos de son challenger, Eric Cantournet, qui déclarait récemment vouloir baisser les impôts, Serge Roques rétorque: "Concernant les politiques actuelles en matière fiscale, je pense que l’on peut parler d’overdose. De notre côté, je préfère parler de modération fiscale". Et de rajouter: "Au cours des précédents mandats, les impôts n’ont que peu augmenter, sachant qu’au même moment les dotations de l’état étaient à la baisse. De plus, il n’y a pas eu de hausse depuis deux ans. Ce qui est sur, c’est qu’il faudra tout faire pour baisser les impôts".

"Les temps à venir risque d’être difficiles"

Premières esquisses du programme du maire sortant. Possible. Mais le maire sortant l’affirme. "Ce sont les dépenses de fonctionnement qui devront être gérées de manières sérieuses. Il sera hors de question de laisser filer les dépenses de fonctionnement. Le travail de dialogue avec les associations sera notamment poursuivi pour mettre une place un partenariat pour une mutualisation des moyens. Les temps à venir risque d’être difficiles, c’est pourquoi il est nécessaire de bien gérer", assure-t-il. Quant aux rumeurs qui courrent de laisser son siège, en cas de victoire en mars, à son premier adjoint, Serge Roques coupe court aux bruits de couloir. "Ma volonté, si je suis reconduis dans mes fonctions, sera d’être présent pour tout le mandat jusqu’en 2020...", assène-t-il.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

199500 €

Idéalement situé sur le tour de ville, dans résidence avec ascenseur, APPAR[...]

660 €

A LOUER TRES BEL APPARTEMENT DE TYPE 3, D'UNE SURFACE DE 70 M2 SITUE RESIDE[...]

1005 €

Résidence neuve sécurisée ""Le Clos Des Consuls"", appartement T3 de 112 m2[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?