Nord Aveyron

Vidéoprotection : des caméras pour surveiller les rues d'Espalion

  • Une dizaine de caméras seront installées dans les rues du bourg à la rentrée.
    Une dizaine de caméras seront installées dans les rues du bourg à la rentrée. Repro CP -
Publié le / Modifié le S'abonner

Sécurité. Face à "la recrudescence des incivilités et des dégradations de biens publics", la municipalité d'Espalion a décidé d'investir dans un système de vidéoprotection. Une dizaine de caméras seront installées à la rentrée. 

Si la cité des peintres, à l'image de l'Aveyron, est loin de faire la une des faits divers, elle ne serait donc pas aussi paisible que cela. "Les incivilités et les dégradations des biens publics nous ont incités à installer ce dispositif", déclare Jean Tavet, conseiller municipal du villagede 4300 habitants, en charge du volet sécuritaire.

Après Villefranche-de-Rouergue qui a sauté le pas en début d'année, une dizaine de caméras seront installées à Espalion. Certaines, répondant à une demande expresse des services de l’État, doivent permettre d'endiguer des problèmes au niveau routier en relevant des plaques d’immatriculation (avenue d’Estaing, carrefour de l’avenue de Laguiole, boulevard Poulenc). Les autres, souhaitées par la municipalité, équiperont  la rue Droite ou les abords des établissements scolaires. À noter qu’une caméra de vidéo surveillance a déjà été installée l’été dernier, dans le centre Francis-Poulenc "pour faire face aux vols à répétition", précise-t-on en mairie.

Prévention et dissuasion

Que ce soit la gendarmerie ou la municipalité, chacun se veut sur la même longueur d’onde: "L’intérêt est d’être préventif et dissuasif. Le visionnage ne se fera qu’a posteriori. La gendarmerie devra faire la demande auprès du procureur pour exploiter des images. Les zones privatives seront floutées, des panneaux indiqueront la présence de caméras et le délai de destruction des images sera de deux semaines ce qui représente la moyenne nationale", indique l’adjudant-chef Poirier, le référent sécurité.

Images détruites au bout de deux semaines

"L’accès à la salle sera réglementé et restreint avec un listing nominatif. Les gens sont réfractaires au départ à ce genre de dispositif mais les résultats sont positifs". Effectivement, le tabou semble se briser, y compris dans les villes de gauche, même si pour l’heure en Aveyron, seules des communes de droite l’ont mis en place. Il y a eu Villefranche, Espalion aujourd'hui et Laissac voilà quelques années. Le maire voulant ainsi protéger les installations coûteuses des panneaux photovoltaïques sur son foirail.

O.C.
Sur le même sujet
L'immobilier à Espalion

362 €

ESPALION : Dans résidence récente jouissant de bonnes prestations (piscine,[...]

126000 €

A proximité immédiate du centre ville d'ESPALION, bel appartement de Type 3[...]

290 €

Bel appartement très lumineux situé au 3ème étage d'une petite copropriété [...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir