Escrime : quatre Ruthénois ambitieux à Jérusalem

  • Alexandra Louis-Marie et Amélie Awong sont du voyage.
    Alexandra Louis-Marie et Amélie Awong sont du voyage. Repro Cp
Publié le , mis à jour

Championnats du monde. Quatre juniors concourent à Jérusalem, dès aujourd'hui, et défendront les couleurs de la France, en individuel et par équipes.

Nouveau tour de force pour la section élite du club d’escrime ruthénois, l’Era. Dès demain, à Jérusalem, quatre de ses juniors, qui s’entraînent aussi dans les centres de la fédération française, défendront les couleurs de la France lors des championnats du monde juniors, en individuel et par équipes. Et tous les quatre à l’épée, arme majeure au sein du club rouergat.

Des espoirs de médailles

Classés parmi les meilleurs épéistes français, les quatre tireront avec ambition. Le Graal restant de décrocher le titre. Une breloque en or peut-être plus "jouable" pour une des trois féminines, Alexandra Louis-Marie, Amélie Awong ou Coraline Vitalis, que pour leur coéquipier masculin, Mathias Biabiany, pour qui un podium reste un objectif réalisable. 

Leur maître d’armes à Rodez, Bruno Gares, espère donc une belle moisson. Et il le dit à sa façon : "Si les filles ne ramènent pas une médaille sur trois et en équipes, on pourra dire que c’est une contre-performance." La rigueur du très haut niveau en somme, d’autant que dans un mois, ces quatre-là iront aux Mondiaux.

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?