Rodez Aveyron Football

Le Raf peut compter sur ses jeunes

  • Le Raf peut compter sur ses jeunes
    Le Raf peut compter sur ses jeunes
  • Coupin, Chougrani et Couleau, buteurs face à Mont-de-Marsan.
    Coupin, Chougrani et Couleau, buteurs face à Mont-de-Marsan.
Publié le / Modifié le S'abonner

20e journée. Samedi, au-delà de son succès sans fioriture sur la pelouse du dernier Mont-de- Marsan, le Raf a confirmé que son salut pouvait venir de sa jeunesse. Les trois buteurs, Coupin, Chougrani et Couleau en sont la preuve.

Cet hiver, à l’heure du bilan à la trêve des confiseurs, Franck Plenecassagne avait manié le bâton. À la question concernant une déception après quatre mois de compétition, l’entraîneur du Rodez Aveyron football n’avait pas cherché midi à quatorze heures, stigmatisant "les jeunes. Ils se reposent trop sur leurs lauriers. Et je ne pense pas leur en demander trop."

Alors samedi, au sortir d’un duel remporté haut la main chez la lanterne rouge Mont-de-Marsan (3-0), et surtout marqué par trois réalisations de Coupin (23 ans), Chougrani (22 ans) et Couleau (19 ans) -21 ans de moyenne d’âge-, le technicien s’est cette fois félicité. "Ce résultat vient récompenser leur investissement. C’est bien qu’ils voient que le travail paye."

Pour le Raf, une petite semaine après l’élimination de ses U19 en 16es de finale de la coupe Gambardella (face à Évian, 3-1), le salaire de la formation est également une nouvelle fois tombé.

Chougrani et Coupin, meilleures gâchettes du Raf en championnat

Des trois buteurs, et même des trois passeurs-Boissier (20 ans), Guerbert (21 ans) et Mahaya (21 ans, formé à Saint-Étienne) -, seul le dernier n’est en effet pas issu du sérail «sang et or». Une sorte de reconnaissance donc pour le club. Mais cette lumière, résultat de l’exposition de l’équipe fanion, ou même cette réussite n’étonnent pas Plenecassagne. "Nous, on sait ce qu’on fait au club et on sait qu’on dispose de jeunes de qualité. Mais il faut parfois savoir doser et être patient."

La patience, justement, Joris Chougrani, auteur samedi de son 3e but en CFA, le tout en l’espace d’une semaine après son doublé face à Valence (2-1), ne semble plus en disposer. Replacée dans l’axe, la désormais meilleure gâchette aveyronnaise en championnat (à égalité avec Coupin) a trouvé sa carburation.

Lui, le polyvalent, capable de jouer sur les côtés, de la défense à l’attaque. En réserve comme en équipe fanion. Et ça n’est pas le Raf, en quête désespérée de buteur depuis plusieurs saisons, qui va s’en plaindre. Le podium, et ce alors qu’il compte toujours un match en retard, est d’ailleurs là pour le conforter : son avenir passe aussi par sa jeunesse.

Max.R
Voir les commentaires
Réagir