Municipales à Rodez : cinq listes à l’assaut de la mairie

  • Municipales à Rodez : cinq listes à l’assaut de la mairie
    Municipales à Rodez : cinq listes à l’assaut de la mairie JAT / JAT
  • Matthieu Danen.
    Matthieu Danen. CL / CL
  • Bruno Bérardi.
    Bruno Bérardi. CL / CL
  • Yves Censi.
    Yves Censi. CL / CL
  • Christian Teyssèdre.
    Christian Teyssèdre. CL / CL
  • Guilhem Sérieys.
    Guilhem Sérieys. CL / CL
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Elections. À moins de trois semaines du premier tour des élections municipales, les forces en présence sont aujourd’hui clairement identifiées à Rodez 

À moins de trois semaines du premier tour des élections municipales, les forces en présence sont aujourd’hui clairement identifiées à Rodez. Face au maire sortant, le socialiste Christian Teyssèdre, s’alignent deux listes de gauche, issues de sa propre majorité (celles de Guilhem Serieys et de Bruno Berardi), et deux autres de droite.

L’une menée par le député UMP Yves Censi, l’autre par celui qui a été le porte-parole aveyronnais de la Manif pour tous, Matthieu Danen. Certes, aujourd’hui, certains prédisent déjà une possible réélection de Christian Teyssèdre, notamment au regard du sondage réalisé par l’Ifop pour Centre Presse mais la campagne est loin d’être terminée. 

Guilhem Sérieys.
Guilhem Sérieys. - CL

Guilhem Sérieys : l'enjeu du "Vivre ensemble"

Chef de file de la liste «À Rodez, l’Humain d’abord», soutenue par le Front de gauche, Guilhem Serieys le répète : il n'est pas candidat à la mairie de Rodez pour obéir aux ordres de Jean-Luc Mélenchon. Celui qui était parti avec Christian Teyssèdre il y a six ans rappelle d’ailleurs qu’il s’oppose "depuis plus d’un an" à une politique municipale, "trop éloignée des difficultés sociales actuelles".

Porteur "d’un programme d’intérêt général et de bon sens", il estime qu’"il faut que la Ville revoie ses priorités et prenne des mesures fortes (dix litres d’eau gratuits par jour et par personne, diviser par deux le prix de la cantine, gratuité effective de l’école NDLR) pour redonner au minimum 100€ de pouvoir d’achat à tous les ménages ruthénois".  Des propositions suscitent "un courant d’intérêt et de sympathie" chez les Ruthénois. 

Christian Teyssèdre.
Christian Teyssèdre. - CL

Christian Teyssèdre dans la continuité

"Serein" sans pour autant pêcher par excès de confiance, le maire sortant poursuit sa campagne électorale rythmée de porte-à-porte, avant de présenter son programme "en fin de semaine". Portant une liste «Ensemble réussir Rodez» renouvelée à 60%, il s’appuie aujourd’hui fortement sur son bilan et promet à ses administrés une politique s’inscrivant dans la continuité (avec, peut-être un accent plus prononcé sur la politique sociale).

Lui qui assume "à 100% (sa) ligne sociale-démocrate" martèle une nouvelle fois : "Il faut freiner sur les dépenses de fonctionnement et favoriser l’investissement pour lever la croissance". Bien sûr, certains projets ont déjà été annoncés, voire lancés: construction d’une école à Bourran ou d’une maison de retraite à Combarel que le candidat promet désormais de financer. Comme il promet, en parallèle, de baisser le taux de la taxe d’habitation de 10% d’ici à 2015. 

Bruno Bérardi.
Bruno Bérardi. - CL

La démocratie de Bruno Bérardi

Jadis allié du maire sortant, mais devenu au fil du temps son principal opposant au sein de la majorité municipale, l’écologiste Bruno Berardi est tête de la liste «Rodez citoyen». Une liste qui porte des "valeurs" et souhaite marquer sa différence d’avec un exécutif municipal qui serait empreint d’un "réel déficit en terme de respect, de probité et de transparence". Partisans d’"une ville plus facile à vivre, plus solidaire et plus dynamique", Bruno Berardi et ses colistiers articulent leur projet pour Rodez autour de trois verbes: "permettre", "coopérer" et "rééquilibrer"  axés autour de "la démocratie participative"qui apparaît comme "la pierre angulaire" du programme.

La Ville aurait vocation à "susciter l’initiative" et doit s’appuyer sur divers conseils (des jeunes, des entrepreneurs et des anciens, par exemple) pour mener des projets, sans précipitation. Dans le même esprit, les membres de «Rodez citoyen» souhaitent "revoir la politique avec les autres communes du Grand Rodez": mettre un terme à des relations "d’un point de vue comptable". 

Yves Censi.
Yves Censi. - CL

Yves Censi en quête de réalité

Le député UMP Yves Censi, principal opposant au maire sortant, conduit une liste qu’il veut d’union de la droite et du centre. Une liste que d’aucuns attendent néanmoins aujourd’hui de connaître avec impatience. Pour autant son équipe, qu’il dit "fantastique", arpente la ville et multiplie les rencontres avec les Ruthénois pour dénoncer les "mensonges" du maire sortant et les "informer sur la réalité": 

Gouvernance, impôts, dette, l’équipe du candidat de droite ne s'interdit rien et prône d'ores et déjà le gel des impôts et une maîtrise de la dépense. La démocratie participative fait aussi partie des promesses de campagne d'Yves Censi qui veut mener des projets de revitalisation des quartiers pour relancer l’activité urbaine et promouvoir l’industrie touristique. 

Matthieu Danen.
Matthieu Danen. - CL

Les "repères" de Matthieu Danen 

C’est avec "sérénité" que Matthieu Danen, tête de la liste divers-droite «Rassemblement pour Rodez» (Parti chrétien-démocrate, société civile, Front national, etc.), et les siens continuent d’aller à la rencontre des Ruthénois. "Nous sommes passés par toutes les étapes d’une campagne électorale, sans agression envers les autres candidats". Lui qui veut "remettre la politique à l’honneur", note d’ailleurs que le public, "en recherche de repères, croit de moins en moins en la politique".

S'il souhaite "faire rayonner la ville hors de ses frontières" grâce à la culture notamment, Matthieu Danen propose dans l'immédiat de maîtriser la fiscalité locale, de mettre fin aux développements anarchiques de l’immobilier, de renforcer les commerces de proximité, en facilitant le stationnement et la circulation... 

Charles Leduc
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

305.35 €

Proche du quartier du Faubourg, appartement de type studio semi-meublé. Pro[...]

337 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Venez découvrir ce 2 pièces[...]

74 €

RODEZ / Centre ville : grand garage avec partie cave situé 1, Bd denys Puec[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir