Rodez Aveyron Football

Rodez, gare à la bête blessée

  • Aussitôt le match nul face à Monaco II (0-0), Franck Plenecassagne avait annoncé la couleur. "Il faudra se méfier de cette équipe de Tarbes qui commence à avoir très chaud".
    Aussitôt le match nul face à Monaco II (0-0), Franck Plenecassagne avait annoncé la couleur. "Il faudra se méfier de cette équipe de Tarbes qui commence à avoir très chaud". JLB / JLB
Publié le / Modifié le S'abonner

22e journée. Rodez se déplace samedi soir (18h) à Tarbes pour affronter une formation dos au mur, à un point de la zone rouge. Une sortie préalable à deux réceptions de rang qui pourraient bien valoir très cher.

Dès la semaine dernière, aussitôt le match nul face à Monaco II (0-0) digéré, Franck Plenecassagne avait annoncé la couleur. "Il faudra se méfier de cette équipe de Tarbes qui commence à avoir très chaud", lâchait l’entraîneur du Rodez Aveyron football. Il ne croyait pas si bien dire. Avec un tout petit point d’avance sur la zone rouge, le premier non-relégable accueille ce soir (18heures) les Ruthénois le couteau sous la gorge.

D’autant plus qu’il retrouve aujourd’hui son terrain après quatre matches loin de ses terres. Hasard du calendrier, la dernière fois qu’ils ont foulé leur pelouse, les Haut-Pyrénéens ont concédé le nul 0-0 face à... Monaco II. C’était le 1er février et, depuis, avec trois défaites pour un succès à Mont-de-Marsan, leur situation ne s’est pas vraiment arrangée. Bref, de quoi se méfier encore davantage."Comme toutes les équipes dans ce championnat, la formation qui reçoit a envie de se montrer devant son public, relativise néanmoins Plenecassagne. Mais eux, il est vrai que leur situation les presse encore plus. On doit donc s’attendre à un début de match où ils mettront de l’intensité."

Joli coup à jouer

Les partenaires de Castanier ne pourront pas dire qu’ils ne sont pas prévenus. Et si l’on y ajoute le souvenir d’un match aller, certes remporté 1-0, mais au cours duquel les Tarbais avaient posé de nombreux problèmes, la méfiance peut confiner à la crainte. Mais ce Raf-là, renforcé par les retours d’Inzerillo et Oliveira, a des acquis sur lesquels il peut se reposer. Sa série actuelle de cinq matches sans revers le démontre. Même sans Coupin, blessé aux adducteurs, ou Dieye, qui purge son 4e et dernier match de suspension, il devrait ainsi se rendre à Tarbes avec une confiance non feinte.

Et avec, dans un coin de sa tête, la certitude qu’il a un joli coup à jouer en cas de résultat ce soir. La semaine prochaine, le match en retard face à Marseille Consolat, à Paul-Lignon, suivi sept jours plus tard de la venue du Pontet, pourrait en effet lui permettre de conserver des chances dans la lutte pour l’accession. "Nous, on n’en parle pas (des prochaines échéances), replace Plenecassagne. Comme d’habitude, on se projette seulement sur le match suivant." Et celui à Tarbes, cela fait une semaine qu’ils s’en méfient.

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

560 €

TYPE 3 RÉNOVÉ AVEC CUISINE AMÉNAGÉE, SÉJOUR/SALON AVEC GRAND BALCON, 2 CHAM[...]

130000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Rodez [...]

41 €

RODEZ BOURRAN : Parking extérieur dans résidence.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir