Rodez Aveyron Football

Rodez fait forte impression face à Consolat

  • Avec ce succès, le Raf revient plus que jamais dans la course à la montée.
    Avec ce succès, le Raf revient plus que jamais dans la course à la montée. JLB / JLB
  • Rodez fait forte impression face à Consolat
    Rodez fait forte impression face à Consolat JLB / JLB
Publié le / Modifié le S'abonner

Football (17e journée). Au terme d’une rencontre plus qu’aboutie, Rodez a certainement éliminé un de ses concurrents à la montée : Marseille Consolat. Une bien belle soirée, électrique par moments.

Les joueurs du Rodez Aveyron football avaient-ils mangé du lion samedi matin ? Car leur match du soir a certainement été l’un des plus aboutis, si ce n’est le plus, de la saison à domicile. Incisifs, tranchants, adroits... Les Aveyronnais ont fait tourner en rond leurs adversaires de Marseille Consolat. Ces derniers n’ont pu alors que laisser échapper leur colère et la rencontre aura été quelque peu tendue. Pendant mais également après. Le Raf, lui, n’en avait que faire.

Banor ouvre le score

Si le coach Franck Plenecassagne et ses joueurs avaient clairement affiché leurs ambitions cette semaine, ils n’ont pas mis longtemps pour passer des mots aux actes. Alors que Dieye aurait pu bénéficier d’un penalty (7e), Banor, moins de deux minutes plus tard, se jouait de toute la défense adverse pour finir parfaitement d’un plat du pied. La soirée ne pouvait pas être mieux lancée. Elle commençait également à monter en température entre les22 acteurs. L’ex-attaquant de l’AS Monaco et de Saint-Étienne Dacid Gigliotti retrouvait son sang-froid sur un coup franc qui terminait sa course dans la «lunette» de Rascle (1-1). Tout était à refaire.

Rodez fait forte impression face à Consolat
Rodez fait forte impression face à Consolat - JLB

Le Raf dans la course

Rodez ne s’en laissait pas compter et Boutabout redonnait l’avantage aux siens sur un magnifique centre de Chebake (30e). Cette fois-ci, le Raf semblait intouchable. Restait encore à savoir s’il pourrait tenir cette cadence infernale lors du second acte. Eh bien à moitié ! Si Camara et ses coéquipiers baissaient de rythme, Consolat ne se montrait que très rarement dangereux et de plus en plus fébrile défensivement. Abou Dieye, de retour de suspension, faisait lever tout Paul-Lignon comme un seul homme en envoyant un «boulet de canon» du pointu en pleine lucarne (55e). Le break était fait. Le but contre son camp en toute fin de match d’Issam Chebake s’avérait anodin. Avec ce succès, le Raf ne peut vraiment plus se cacher. Il est bel et bien plus que jamais dans la course à la montée.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

380 €

APPARTEMENT COMPOSE D'UNE ENTREE AVEC PLACARDS DE RANGEMENT, D'UNE [...]

560 €

TYPE 3 RÉNOVÉ AVEC CUISINE AMÉNAGÉE, SÉJOUR/SALON AVEC GRAND BALCON, 2 CHAM[...]

729 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE. Un hall d'entrée (avec un e[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir