Football : les Ruthénoises sont passées si près...

  • L'envie des Ruthénoises n'a pas suffi.
    L'envie des Ruthénoises n'a pas suffi. Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

D1 féminine (17e journée). Les Ruthénoises ont frôlé l’exploit hier face à l’ogre lyonnais. Mais un penalty sifflé à la... 94e minute en a décidé autrement.

Ça aurait pu être un magnifique exploit, une petite bombe dans le milieu du football féminin mais surtout l’une des plus belles performances de l’histoire des Rafettes ! Ça aurait pu... Car Nabila Zaouak en a décidé autrement. et le joli minois de l’officielle n’a pas fini de hanter les nuits des Ruthénoises. Car, elle leur a tout simplement enlevé l’un de leurs rêves les plus chers : tenir tête à l’ogre lyonnais.

Penalty à la 94e minute...

Cet exploit, les Aveyronnaises le tenaient jusqu’à la... 94e minute. Jusqu’à ce corner repoussé dans un premier temps par Déborah Garcia, héroïque dans ses buts dimanche, puis repris par une Lyonnaise qui projetait le ballon sur la main d'Anne-Marie Banuta, auteur de l'égalisation ruthénoise quelques minutes auparavant (1-1, 88e). Comme à la 24e minute où déjà elle avait désigné le point de penalty suite à une main ruthénoise dans la surface, encore moins évidente celle-ci, Nabila Zaouak n’hésitait pas : penalty.

Plus d'une heure après l'ouverture du score, l'internationale française Élise Bussaglia  (115 sélections!) offrait le succès à sa formation ! Les Ruthénoises n’avaient alors plus que leurs yeux pour pleurer... Car si en temps normal, lorsque Lyon se présente à Paul-Lignon, on se demande à quelle sauce le Raf va être mangé, cette fois-ci la machine OL était quelque peu enrayée.

Louisa Necib transparente

À l’image d’une Louisa Necib transparente, les visiteuses ont eu un mal fou à se jouer de la muraille «sang et or» et de son dernier soldat impérial Déborah Garcia. Alors si, au coup de sifflet final, les larmes n’ont pu être retenues par les valeureuses Ruthénoises. Ces dernières ont au moins eu l’honneur de faire trembler l’ogre lyonnais. Et ça, c’est plus que de bon augure dans l’optique du maintien.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

165000 €

Maison de ville T4 sur 3 niveaux, composée de 2 chambres et un bureau, séjo[...]

400 €

Cet appartement situé au 3ème étage et au coeur de Bourran vous propose: Un[...]

392 €

Appartement T1Bis, en rez-de-jardin, comprenant : - un séjour avec une cuis[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?