Grand Rodez Ruthénois

Soulages et viaduc de Millau : des valeurs sûres en Aveyron

  • Avec l'ouverture du musée Soulages à Rodez et les 10 ans du viaduc de Millau, la destination Aveyron a de beaux atouts.
    Avec l'ouverture du musée Soulages à Rodez et les 10 ans du viaduc de Millau, la destination Aveyron a de beaux atouts. CP - CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Tourisme. L’Aveyron a un côté «Bankable» pour les médias qui seront bien servis avec la saison qui arrive.

"Pour attirer les journalistes, il faut de l’actu." Ce n’est pas Jacky Bru qui va se plaindre des deux événements qui marqueront le département cette année: l’ouverture du musée Soulages et les dix ans du viaduc de Millau. Une scène pour mieux comprendre. Le CDT participe à deux «work-shops» professionnels. Une sorte de «speed dating», version attrait touristique. "Un journaliste s’assoit devant vous et vous lance: alors, quoi de neuf en Aveyron?" Au final, une file d’attente s’était formée devant le stand Aveyron. "C’est facile avec tout ce que l’on avait en bagages. Dans le département installé à côté, il n’avait que la rouverture d’un hôtel... "

Les classements Unesco aussi

Les classements Unesco sont l’autre manne des professionnels du tourisme pour taper dans l’œil des prescripteurs. "Avec les chemins de Saint-Jacques et Causse et Cévennes, on est bien servi. Tout cela nous facilite bien le travail", reconnaît Jean-François Gavalda.

"On a tellement de choses à proposer dans le département que finalement le plus difficile c’est synthétiser tout cela dans nos brochures, pour rester équilibré, de qualité et, donc, attrayant." Le département devrait donc bénéficier d’une couverture médiatique des plus intéressantes cette année. Le Paris-Match de cette semaine ouvre ses colonnes à Pierre Soulages. Dans un futur proche, la Vallée du Lot sera à l’honneur dans le magazine "Des racines et des ailes".

Mais dans les coulisses du Comité départemental, on planche déjà sur la saison 2015. Depuis longtemps en effet, on a compris qu’il fallait anticiper la vague médiatique pour bien surfer dessus.

Philippe Routhe
Sur le même sujet
Réagir